Sibeth Ndiaye : pourquoi sa relation avec ses enfants l’a convaincue d’arrêter la politique

Eloignée de la vie politique depuis un an et demi, Sibeth Ndiaye est revenue sur ce choix dans le livre « Les Amateurs » de Jean-Michel Aphatie.

Son franc-parler aurait pu continuer à faire des étincelles au sein de la Macronie. Mais après avoir été une grande fidèle du président, de Bercy jusqu’à l’Élysée, Sibeth Ndiaye a finalement décidé de quitter le gouvernement en juillet 2020. Une décision mûrement réfléchie que l’ex-conseillère du chef de l’État ne regrette pas. « J’ai dit non pour un nouveau ministère, confie-t-elle à Jean-Michel Aphatie dans le livre Les Amateurs, les coulisses d’un quinquennat (ed. Flammarion). Le président m’a fait plusieurs propositions mais ce n’était plus possible.« 

La raison ? Après un passage éreintant en tant que porte-parole du gouvernement et de multiples polémiques, Sibeth Ndiaye a souhaité privilégier les siens. À commencer par ses trois enfants, Youmali, Ingissaly et Djimane. « J’étais devenue très agressive avec mes amis, je ne supportais plus la contradiction, reconnaît l’épouse de Patrice Roques. Même avec mes enfants, je n’avais plus de patience. Il fallait que j’arrête. C’est mieux comme ça. »

Sibeth Ndiaye toujours proche d’Emmanuel Macron

Devenue secrétaire générale d’Adecco France en janvier dernier, Sibeth Ndiaye n’a toutefois pas coupé les ponts avec Emmanuel Macron. Conseillère presse au ministère de l’Économie et pendant la campagne de 2017, puis directrice de la communication à l’Élysée avant d’être porte-parole du gouvernement, l’ex-militante socialiste a fait une apparition remarquée au palais présidentiel en juin dernier, pour une cérémonie en présence du chef de l’État. Signe qu’un retour est à l’étude ?

À en croire certains, les macronistes de la première heure se prépareraient à donner un coup de pouce à leur leader pour sa réélection en 2022. « On a une loyauté envers le président, expliquait l’un d’eux au Parisien cet été. Et on voit bien qu’avec la période qui s’ouvre, c’est aussi l’avenir politique du pays qui se joue. Donc, si on peut jouer un rôle, contribuer à notre façon pour aider, on le fera. »

Crédits photos : Eliot Blondet / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet