Slimane parle pour la première fois d’argent et assure que la situation est très “compliquée”…

Slimane a décidé de prendre la parole sur ses réseaux sociaux. Attristé par la situation des artistes en France depuis le début du confinement, il a tout expliqué à ses abonnés

Il y a quelques jours, les rayons non-essentiels ont fermé dans les grandes surfaces. Une décision prise par l’Exécutif pour tenter d’éviter la concurrence déloyale avec les petits commerçants, obligés quant à eux de fermer leurs boutiques, qui en énerve certains. Les artistes en premier lieu. Déjà contraints d’annuler leurs concerts, les chanteurs sont aujourd’hui furax de ne pas pouvoir vendre leurs CD. Excédé par la situation, Slimane a décidé de prendre la parole mercredi 4 novembre au soir en story sur Instagram. Pour la première fois, il a parlé sans langue de bois, allant même jusqu’à évoquer le nerf de la guerre : l’argent. “La décision de l’état, c’est la décision de l’État. Moi je la trouve complètement improbable et ‘est mon avis mais je vais vous expliquer les conséquences qu’elle a plutôt”, a-t-il commencé par faire savoir avant de dévoiler un secret sur le fonctionnement du petit écran : “Il faut savoir que quand on fait une télé on n’est pas payés contrairement à ce que certains pensent. En fait c’est nous qui payons la prestation que nous proposons en télé souvent on essaye de faire des belles prestations Et tout ça coûte de l’argent”.

De quoi dépiter le chanteur qui ne voit pas comment ils pourraient s’en sortir : “Et faut savoir que c’est la prod de l’album qui paye ces frais, avec l’envie de promouvoir et vendre le projet. Il s’avère qu’aujourd’hui on peut plus vendre nos albums…”

Car il ne leur est proposé aucune alternative : “Et là en fait on se retrouve fans un cas de figure ou il y a beaucoup d’investissement, mais pas d’entrée. Donc là, nos producteurs sont en train de nous dire que ça va être très compliqué”, a-t-il expliqué. Conscient de sa position privilégié, le chanteur de 31 ans a tenu à prendre la parole pour ses confrères moins connus : “On n’est pas les plus à plaindre. Mais en même temps, si nous qui avons la chance d’avoir une tribune nous ne parlons pas, personne ne peut vraiment le faire…”

À voir aussi : Slimane a décidé de quitter la France !

Source: Lire L’Article Complet