Sophie Marceau : pourquoi sa poitrine a provoqué une brouille avec Julien Clerc

Sophie Marceau a fêté ses 55 ans le mercredi 17 novembre 2021. L’occasion de revenir avec sa brouille avec Julien Clerc, qui a sorti une chanson sur ses seins dans les années 1990.

  • Sophie Marceau
  • Julien Clerc

« Faut des ballons, des cerceaux, et les seins de Sophie Marceau« , chantait Julien Clerc dans Assez assez, sortie en 1997. Il évoquait l’anatomie de l’actrice dans une liste de choses rondes opposées à des armes pointues, afin de faire une ode à la paix. Et cette dernière, qui a soufflé ses 55 bougies le mercredi 17 novembre 2021, n’a pas apprécié. Dans une interview au magazine Elle en mai 1998, elle avait confié : « J’ai été atrocement gênée par ce disque. Quand je l’ai reçu chez moi, je l’ai caché. J’avais peur que mon entourage tombe dessus. » Au-delà de la gêne que ce disque lui a faire ressentir, c’était aussi une violation de son intimité pour celle qui avait alors à peine 30 ans. « J’étais mal, comme si j’avais fait une bêtise. Comme si je montrais mes seins à la radio. Les seins, c’est intime, c’est érotique, sexuel. Je me suis sentie dévêtue« , avait-elle ajouté.

Julien Clerc « trouvait ça mignon« 

La brouille n’a pas duré. Dans Tout le monde en parle face à Thierry Ardisson – une séquence rediffusée sur la chaîne Dailymotion de l’Ina le père de la chanteuse Vanille a été interrogé sur ce titre. « Sophie Marceau était là la semaine dernière, elle ne vous en veut plus du tout. Elle a dit que c’était de l’histoire ancienne« , a déclaré le présentateur. Le chanteur s’est expliqué, en dévoilant sa première impression lorsque le parolier David McNeil lui a envoyé le texte.

« Je me suis dit qu’on était mal barré. Mais en même temps, c’était une chanson sur tout ce qui fait mal, qui pique, qui coupe, qui est sur les armes. Et en face de ça, on disait il faut des ronds, des choses rondes, et à la fin la chute c’était à chaque fois les seins de Sophie Marceau. Moi je trouvais ça mignon. » Deux ans plus tard, en 1999, Alain Souchon a lui aussi évoqué la poitrine de l’ex de Cyril Lignac, filmés dans le film La fille de D’Artagnan en 1994. « Sans les seins de Sophie Marceau, qu’est-ce qu’on fait ?« , chantait-il dans Au ras des pâquerettes.

Source: Lire L’Article Complet