Soprano : son témoignage bouleversant sur son premier enfant né sous X

Soprano s’est confié sur son fils né sous X alors qu’il avait 16 ans, dans une interview à Audrey Crespo-Mara, diffusée dans Sept à Huit le dimanche 29 août 2021. Il n’avait été mis au courant de sa naissance que quelques semaines plus tard.

Restez informée

Une blessure qui ne s’est jamais pansée. Dans Sept à Huit le dimanche 29 août 2021, Soprano s’est confié à Audrey Crespo-Mara sur une épreuve qu’il a traversée durant son adolescence. “J’étais avec une fille et on a eu un enfant à 16 ans. Mais on était trop jeune, a raconté l’interprète de Cosmo dans l’émission diffusée sur TF1. Avant de confier : “Elle a placé l’enfant à la DDASS mais elle ne m’avait pas averti. Il est né sous X, (…) et comme je ne l’ai pas reconnu, je ne suis pas considéré comme son père. Et ça me fait mal, car à l’heure actuelle, je ne sais pas s’il est vivant, s’il est en bonne santé. C’est compliqué.

À la journaliste mariée à Thierry Ardisson, il confie vouloir rencontrer son fils, aujourd’hui adulte : “Oui, j’espère toujours, comme tous les papas.” L’ancien coach de The Voice Kids a appris qu’il était père quelques semaines après l’accouchement, et a mis du temps à digérer la nouvelle : “C’était une période très compliquée, heureusement qu’il y avait la musique, j’ai pu tout lâcher à l’intérieur pour ne pas faire plus de bêtises.

J’ai perdu dix-huit ans

Soprano profite de sa notoriété pour lancer des appels à cet aîné qu’il n’a pas connu. Il lui a notamment dédié la chanson Parle-moi, sortie en 2007. Au Parisien en novembre 2018, le rappeur, marié et père de trois enfants, Inaya et Luna nées en 2007 et 2012, et Lenny, né en 2009, s’était déjà confié sur son fils né sous X : “J’ai perdu dix-huit ans. J’ai eu la chance de me marier, d’avoir des enfants. On continue, on essaie d’être souriant. On espère que tout va mieux de l’autre côté, en espérant qu’un jour peut-être, des liens nous ramènent.”

De par ces confessions publiques, Soprano a fait connaitre son histoire. Ne lui reste plus qu’à attendre une éventuelle réponse. “Si nous devons prendre contact, cela ne pourrait venir que de lui. Moi je n’en ai pas le droit, a-t-il déploré dans cette même interview. La loi fait que je ne peux pas savoir ce qu’est devenu cet enfant. Et lui ne peut pas chercher à savoir qui est son père.”

Source: Lire L’Article Complet