"Sortir de la caricature" : Christine Kelly prend la défense d’Eric Zemmour

Ce dimanche 31 octobre 2021, Christine Kelly a accordé un long entretien au Parisien. Alors que le CSA a pris la décision de décompter le temps de parole d’Eric Zemmour, la journaliste a pris la défense de ce dernier.

Ancienne membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, Christine Kelly est aujourd’hui à la tête de l’émission Face à l’Info sur CNews. Alors qu’Eric Zemmour a été contraint de quitter la chaîne et que le CSA a demandé aux chaînes de décompter le temps de parole du polémiste, c’est dans un entretien accordé au Parisien que la journaliste a confié : "C’est injuste ! Ça me surprend que le CSA ait décidé de le décompter comme acteur politique. N’es-ce pas plutôt cette décision, que je respecte, qui l’a propulsé comme candidat, même s’il n’est toujours pas déclaré ? En tant qu’ancienne membre du CSA, j’ai moi-même refusé de décompter le temps de parole des éditorialistes, notamment pour Éric Brunet, comme la gauche me le demandait."

Souhaitant se défendre, Christine Kelly a expliqué : "Je n’ai pas non plus décompté celui d’Audrey Pulvar qui était présente aux meetings de son compagnon de l’époque, Arnaud Montebourg, avec une rose à la bouche. Et on n’a décompté le temps de parole de Nicolas Hulot que le jour où il s’est porté candidat. Résultat, Eric Zemmour est sur toutes les chaînes aujourd’hui." Aujourd’hui, la journaliste trouve que les médias en font trop sur Eric Zemmour. "Tout le monde en parle. Le Monde a, par exemple, fait huit papiers sur Eric Zemmour la semaine où il est parti de mon plateau. Et alors ? Je ne juge personne. J’aimerais juste qu’on sorte de la caricature. Du ‘il a dit ça, il a fait ça.’ Soyons dans l’argumentation de fond", a-t-elle confié.

Christine Kelly, future ministre d’Eric Zemmour ?

Si la journaliste de CNews défend le polémiste, elle ne se verrait pas ministre s’il était élu. Elle a assuré : "Ça ne m’intéresse pas, la politique. Notez-le bien. Qu’on arrête de me poser cette question. Ça ne m’intéresse pas. Moi, je suis dans l’engagement de l’instant, pas dans les stratégies pour demain. Je suis beaucoup plus utile avec mon association." Questionnée sur la personne pour qui elle votera en 2022, Christine Kelly a ajouté : "J’irai voter. Mais je ne dis jamais pour qui."

Source: Lire L’Article Complet