Starmania 2022 : qui est Thomas Jolly, le jeune prodige qui a mis en scène le nouveau spectacle ?

Dès ce mardi 8 novembre, Starmania arrive à Paris. Pour la nouvelle version de l’opéra-rock créé par Luc Plamondon et Michel Berger en 1979, la mise en scène a été confiée à Thomas Jolly, un enfant du théâtre public.

Quand Luc Plamondon et Michel Berger ont écrit Starmania, il n’était pas encore né. À 40 ans, Thomas Jolly met en scène la comédie musicale, imaginée par Michel Berger et Luc Plamandon, dans une nouvelle version à découvrir à partir du 8 novembre 2022 à Paris et en tournée dès le 10 février 2023. Enfant du théâtre public, l’acteur fait ses études à l’École Nationale Supérieure de Théâtre au Théâtre National de Bretagne. Invité sur les ondes de Radio France, il se souvient : « Je suis venu avec ma culture et je me suis confronté à une réalité, qui est de penser qu’une culture est plus correcte qu’une autre. Je me suis toujours battu contre ça parce que je revendique ma culture comme étant légitime, tout simplement ».

Avant d’ajouter : « La hiérarchisation des objets culturels me semble presque indécente en réalité, surtout à l’époque d’Internet. C’est aussi une question de génération. Plus jeune, j’ouvrais Internet et j’avais dans les mêmes pages Beyoncé et Gilles Deleuze, et ça me va très bien. Je trouve ça chouette de pouvoir avoir accès à tout comme ça. Cette hiérarchisation des objets culturels est très néfaste« . Ce mélange de culture populaire et classique, Thomas Jolly le retrouve dans Starmania, un opéra-rock « qui continue de raconter notre époque » après avoir révélé les artistes Daniel Balavoine, Fabienne Thibeault et Diane Dufresne.

>> PHOTOS – France Gall, Daniel Balavoine, Isabelle Boulay : ils ont fait partie de Starmania

Thomas Jolly récompensé par un Molière

« Ce spectacle, on le voit comme une histoire qui se passe dans un monde futuriste, mais en réalité, il y a un contexte onirique qui permet de raconter notre angoisse du futur. Malheureusement, notre projection dans le futur est plutôt floue, et je crois que Starmania lui donne des contours. Lorsque l’on a du mal à se projeter, l’art devient un réconfort, un répit, un repos », poursuit-il. Lui, qui a reçu le Molière du metteur en scène du théâtre public avec la trilogie Henry VI de Shakespeare, présentée au Festival d’Avignon 2014, se réjouit de mettre en scène la comédie musicale dont était dans François Mitterrand.

Un opéra-rock qui parle « de la dépression, de l’ennui, de la langueur, de la mélancolie, du sentiment de ne pas se sentir exister » : « Des sentiments qu’on connaît plus ou moins à chacun, mais qui sont mis en musique, mis en mots ». Pour ce nouveau défi, le jeune metteur en scène travaille en étroite collaboration avec Luc Plamondon et Raphaël Hamburger, le fils de France Gall et Michel Berger. « Comme pour beaucoup de gens », ses premiers souvenirs de Starmania sont « l’album bleu » qu’il « écoutait à la maison » avec ses parents. « Je me souviens que je ne saisissais pas tout, mais je me rendais compte qu’il y avait de la théâtralité, des émotions, des destins tragiques et ça me plaisait déjà beaucoup », raconte le jeune metteur en scène.

Thomas Jolly aux commandes des cérémonies d’ouverture et de clôture des JO de Paris

Après Starmania, le public pourra découvrir les talents de Thomas Jolly lors des prochains Jeux Olympiques de Paris 2020. Le directeur artistique de La Piccola Familia (compagnie théâtrale qu’il fonde en 2006 à Rouen), assurera la direction artistique des cérémonies d’ouverture et de clôture. Une mission qu’il accueille avec « joie et fierté », rapporte Le Monde. « Il y a bien sûr une pression, mais la joie apaise ma peur. Je fais du théâtre public avec l’ambition de m’adresser au plus grand nombre. Là, cela va être le monde entier !« , confie à nos confrères le directeur du centre dramatique du Quai à Angers.

Un projet qu’il imagine poétique en utilisant le fleuve parisien comme scène : « La possibilité de remonter le cours de l’histoire de Paris en remontant le cours de la Seine, jalonnée de monuments. Le dispositif est ambitieux, c’est la première fois que les cérémonies n’auront pas lieu dans un stade ». « Après la période dramatique que Paris a traversée, les attentats de 2015, l’incendie de Notre-Dame de Paris. Je veux faire de ces Jeux un ‘nous' », Thomas Jolly souhaite offrir « un moment de rassemblement et de fierté pour tous les Français ».

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • France Gall

  • Michel Berger

Autour de

Source: Lire L’Article Complet