Stéphane Bern tenté par la politique ? “Je ne m’interdis pas de me présenter à des élections”

Ce vendredi 31 décembre 2021, Stéphane Bern animera La grande soirée du 31 à Chantilly sur France 2. L’occasion d’évoquer ses futurs projets et engagements potentiels, dans un entretien accordé à Gala.fr.

Stéphane Bern prêt à s’engager en politique ? Aux commandes de La grande soirée du 31 à Chantilly sur France 2, ce vendredi 31 décembre 2021, le royaliste clôture l’année en beauté. Dans une interview accordée à Gala.fr, le compagnon de Yori Bailleres a fait de rares confidences sur ses futurs projets et ses aspirations. À travers ses activités, l’ancien rédacteur en chef du magazine Dynastie a toujours défendu corps et âme le patrimoine et l’environnement. Au point de songer à se lancer dans le grand bain quand l’heure viendra : « Je suis engagé depuis toujours, à travers des actions ponctuelles pour le parc régional. Je continuerai en ce sens. Maintenant, je ne m’interdis pas un jour quand j’aurai moins d’émissions de me présenter à des élections pourquoi pas »

Nommé Monsieur Patrimoine par Emmanuel Macron depuis 2017, Stéphane Bern n’est pas près d’abandonner ses missions : « Qu’il y ait un second mandat ou pas, les choses ne changent pas dans la mesure où la Française des jeux a signé avec la Fondation du patrimoine et l’État, pour la poursuite du Loto du patrimoine« , assure-t-il. « Je serai amené à continuer, nous n’avons pas encore sauvé tous les monuments puisque nous en sommes à 400 pour le moment« . Si le président de la République décide de ne pas être candidat à sa réélection, l’animateur proche du prince Albert II est catégorique : « le soutien d’Emmanuel Macron a permis de grandes avancées et de faire progresser la cause ».

> Laeticia Hallyday, Élodie Gossuin, Stéphane Bern… découvrez le Noël des stars.

Stéphane Bern furieux contre la ministre de la Transition écologique

En guerre contre Barbara Pompili, le royaliste sait reconnaître les faux pas du gouvernement et ne mâche pas ses mots. Formellement opposé à l’accélération de l’implantation des éoliennes, l’animateur proche d’Emmanuel et Brigitte Macron  déplore les actions de la ministre de la Transition écologique : « le en même temps à ses limites on laisse Madame Barbara Pompili mettre des éoliennes partout, sur terre, en mer et saccager le patrimoine et ça, je ne suis pas content », nous a-t-il confiés. Fervent défenseur du patrimoine français, Stéphane Bern n’est pas près de baisser les bras.

Crédits photos : Perusseau-Veeren / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet