« Tenace, coriace et efficace » : Valérie Pécresse a mis Brice Hortefeux dans sa poche !

Chez Les Républicains, certaines personnalités politiques soutiennent ouvertement leurs candidats. Dans les colonnes du Journal du Dimanche, Brice Hortefeux a ainsi clarifié son intention de voter pour Valérie Pécresse.

« J’ai des liens amicaux forts avec Éric Ciotti et Philippe Juvin. Je connais et j’apprécie Michel Barnier depuis de longues années. Je respecte la démarche de Xavier Bertrand », a expliqué Brice Hortefeux, l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Seulement, le député européen a ajouté un « mais » dans les colonnes du Journal du Dimanche ce dimanche 31 octobre. « Mais j’ai choisi d’apporter mon soutien à Valérie Pécresse« , a-t-il annoncé. Dans l’hebdomadaire, Brice Hortefeux a expliqué son choix de soutenir la présidente de la région Île-de-France en vue du Congrès du parti Les Républicains, en décembre prochain. L’homme politique a décrit la candidate de femme « à la fois tenace, coriace et efficace. »

« Tenace, elle ne renonce jamais », a-t-il lancé. « Et son succès face à la gauche sortante, en 2015, en Île-de-France, l’a démontré », a analysé l’ancien ministre de l’Intérieur sous le gouvernement de François Fillon. « Coriace, elle a, par exemple, interdit le burkini dans les espaces de loisir de sa Région quand les pouvoirs publics voulaient l’en empêcher », a-t-il ajouté. Enfin, pour renouveler son soutien à l’ancienne porte-parole du gouvernement de François Fillon, Brice Hortefeux a expliqué : « Efficace, elle a mené à bien la très difficile réforme des universités, secteur si sensible”, avant de conclure “je suis donc heureux de m’engager à ses côtés. »

Soutiens parlementaires

Cependant, seulement quelques jours avant que chaque candidat Les Républicains (LR) ne dépose sa liste de soutiens parlementaires au parti, certains se sont accusés de multiplier les coups bas pour remporter le soutien du parti. « Elle a interdit aux maires d’Île-de-France de parrainer quelqu’un d’autre, sous peine de se faire couper les subventions », aurait soufflé un soutien de Xavier Bertrand à l’encontre de Valérie Pécresse selon le journal. Le camp de la quinquagénaire s’est empressé de démentir cette accusation : « C’est totalement faux. » Si l’on en croit les informations des listes déposées, relayées par le Journal du Dimanche, Valérie Pécresse n’a toutefois pas remporté autant de soutiens parlementaires que ses adversaires du même bord : Michel Barnier en a récolté 62, et Xavier Bertrand en a obtenu 56. La francilienne reste cependant plus appréciée qu’Éric Ciotti.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet