Thomas Pesquet : pourquoi ne vit-il pas avec sa femme, Anne Mottet ?

Alors que le monde entier a les yeux rivés sur Thomas Pesquet et les deux astronautes qui l’accompagnent pour la Station spatiale internationale (ISS), Voici vous découvre d’en découvrir un peu plus sur le Français. Notamment sur sa vie de couple très particulière avec son épouse Anne Mottet.

C’est le grand jour. Après un report de 24 heures en raison d’une météo capricieuse, Thomas Pesquet s’est envolé pour la Station spatiale internationale (ISS), ce vendredi 23 avril. Il a embarqué à bord du Crew Dragon de Space X pour un départ à 5h49 heure locale (11h49 à Paris) au centre spécial Kennedy, en Floride. Une expédition longue et périlleuse pour laquelle il peut compter sur le soutien de la femme qui partage sa vie depuis de longues années, Anne Mottet. Comme en atteste un cliché publié sur Instagram, elle était présente sur les lieux pour assister à son départ.Bon voyage !“, a-t-elle même écrit sous cette photographie où elle envoie des baisers à son cher et tendre. Une séparation qui a ému les internautes, lesquels ne s’imagineraient pas une seule seconde vivre cette situation. Mais Anne Mottet, elle, est habituée à vivre loin de son mari. Et pour cause : ils ne vivent même pas sous le même toit !

Thomas Pesquet et sa femme ne se voient que deux fois par mois

Comme l’avait révélé Thomas Pesquet dans les colonnes de Libération en 2017, il ne voit sa femme qu’environ deux fois par mois. En effet cette dernière ne réside pas en France mais à Rome, en Italie, où elle est chargée de politiques d’élevage à la FAO, le département de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture. “Elle travaille à sauver le monde, développe des cultures résistant aux changements climatiques“, avait confié l’astronaute de 43 ans. Une situation qui pèse parfois lourd sur sa vie de couple. En effet lorsque les journalistes du Parisien week-end lui demandent comment ses proches s’accommodent à son métier, Thomas Pesquet répond : “Mal, peut-être, et c’est normal. Ce n’est pas un métier idéal pour la famille. Astronaute, c’est une passion dévorante. Je travaille toute la journée et le soir aussi. (…) C’est un métier qui contamine tout.” Cette fois-ci, Anne Mottet devra patienter jusqu’à l’automne prochain avant de revoir l’élu de son coeur…

Source: Lire L’Article Complet