Trains SNCF, bientôt la fin de la distanciation sociale entre les sièges ?

La situation sanitaire de la France s’améliore indéniablement. Du coup, le gouvernement assouplit certaines mesures strictes prises durant le confinement. C’est le cas de la limitation des 100 km qui sera levée dès le 2 juin, et ce sera peut-être bientôt le cas pour le nombre de sièges dans les trains.

En effet, depuis le confinement, la SNCF a dû faire fonctionner ses train en respectant la règle du un siège sur deux occupé afin de limiter la propagation du virus.

Mais il se pourrait bien que cette mesure sanitaire inédite soit bientôt de l’histoire ancienne, comme le laisse penser la dernière intervention du secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Interrogé sur RTL, il a déclaré qu’il y avait “une réflexion sur le sujet” car “Il est certain que si la situation sanitaire continue de s’améliorer. (…) Il faudra effectivement assouplir les règles” a-t-il dit.

Pour appuyer ses propos, Jean-Baptiste Djebbari mentionne l’exemple de l’Allemagne :

On regarde ce qui se fait ailleurs: les Allemands, qui n’ont pas particulièrement démérité dans la gestion de la crise sanitaire, ont 100% des sièges commercialisés sur le TGV

Le port du masque devrait donc suffire.

Une raison économique

Pour ne pas perdre d’argent, la SNCF a besoin d’un taux d’occupation des trains d’au moins 60% -jusqu’à 80% dans les Ouigo- pour ne pas perdre d’argent.

Or, c’est sur les TGV, qui ne sont pas subventionnés par l’État ou les régions, que la SNCF peut dégager des bénéfices. sont les seuls trains sur lesquels elle fait habituellement des bénéfices.

Source: Lire L’Article Complet