Un jeune "cannibale" jugé pour avoir tué, découpé et mangé sa mère

Depuis lundi 19 avril 2021, un homme de 28 ans surnommé le “cannibale de Ventas” est jugé pour les faits qui lui sont reprochés. L’Espagnol est accusé d’avoir tué, découpé puis mangé sa mère au cours de l’année 2019 à la suite d’une dispute.

Restez informée

En France, l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès n’en finit plus d’attirer l’attention des enquêteurs et des journalistes, dix ans après les faits. Pour rappel, le 21 avril 2011, les policiers avaient retrouvé les corps inanimés des enfants et de l’épouse de Xavier Dupont de Ligonnès à leur domicile. Depuis cette date, le père de famille soupçonné de les avoir tués est toujours introuvable. Lundi 19 avril 2021, la chaîne d’informations en continu BFMTV a tenté d’apporter ses éclaircissements sur l’affaire en se demandant dans leur reportage Xavier Dupont de Ligonnès, et s’il était en vie? si Xavier Dupont de Ligonnès s’était suicidé ou s’il était toujours en cavale. Il s’agit des deux pistes les plus probables étudiées par les enquêteurs.

La presse espagnole s’intéresse quant à elle à une autre affaire sordide. Depuis lundi 19 avril 2021, un homme de 28 ans, Alberto S.G, surnommé le “cannibale de Ventas“, est jugé à Madrid pour avoir tué, découpé et mangé certains morceaux du cadavre de sa mère au cours de l’année 2019. L’accusé encourt 15 ans de prison, comme le rapporte La Dépêche dans un article paru le mercredi 21 avril 2021. Il pourrait alors être inculpé de meurtre et profanation de cadavre.

Il “s’est nourri occasionnellement des restes de cadavre durant 15 jours”

Nos confrères évoquent ce jour au cours duquel l’homme qui souffrirait de problème de drogues aurait étranglé sa mère, avec laquelle il se serait disputé. Il aurait ensuite découpé son corps avec une scie et deux couteaux de cuisine au sein du domicile de cette dernière, situé dans le quartier de Las Ventas, à Madrid. “Une fois le corps découpé en morceaux, l’accusé s’est nourri occasionnellement des restes du cadavre durant 15 jours et a stocké d’autres morceaux dans plusieurs récipients en plastique dans l’appartement et dans le réfrigérateur”, relate le parquet cité par La Dépêche. Pour le parquet, l’homme aurait tout simplement tenté de “faire disparaître” sa mère dont certains morceaux du cadavre auraient été jeté dans des sacs-poubelles. Pour l’heure, l’homme a reconnu avoir mangé certains morceaux de sa mère crus. D’autres auraient été cuits. Certaines parties du cadavre auraient été données au chien.

Source: Lire L’Article Complet