Un livre dévoile les derniers mots du DJ Avicii avant son suicide

Les révélations du livre Tim – The Official Biography of Avicii sont bouleversantes pour les fans de l’artiste. Le
DJ suédois, s’est donné la mort en avril 2018, alors qu’il n’avait que 28 ans et qu’il était au sommet de son art. Et si son combat contre la dépression et la dépendance à l’alcool étaient déjà connus de ses proches, son état d’esprit dans les jours qui ont précédé son décès est toujours resté un grand point d’interrogation… jusqu’à maintenant. Le
New York Post​, qui a obtenu une copie de l’ouvrage (dont la sortie est prévue en 2022), dévoile certains extraits, en particulier les mots qu’il a écrits dans son journal personnel.

Tim Bergling (son vrai nom) y révèle à quel point son addiction à l’alcool était tenace, même après son passage en centre de désintoxication.

« J’ai eu du mal à accepter de ne plus jamais boire, bien que tous les médecins m’aient fortement conseillé d’attendre au moins un an avant de boire une bière. Bien sûr, je n’ai pas écouté la majorité des médecins, j’ai écouté les quelques personnes qui m’ont dit que c’était bon si je faisais attention. », a-t-il confié.

Ignorant et naïf

Le journal d’Avicii dévoile également à quel point le DJ international était fatigué par les tournées incessantes et -selon lui- répétitives.

« J’étais ignorant et naïf et je faisais le tour du monde, toujours en tournée sans fin – parce qu’une fois que vous en avez fait le tour une fois, devinez quoi ? Vous recommencez tout de suite. Ces jours à l’hôpital ont été les jours les plus angoissants et les moins stressants dont je puisse me souvenir ces six dernières années, ce furent mes véritables vacances, aussi déprimant que cela puisse paraître… », ajoute-t-il.

Pour évacuer ses angoisses, ses addictions et ses douleurs (il souffrait de pancréatite), Tim Bergling s’est mis à la méditation. Une pratique qu’il détaille dans son journal mais qu’il utilisait, comme souvent dans sa vie, de manière excessive, à raison de plusieurs heures par jour « alors que le temps recommandé ne dépasse pas 20 minutes », précise le New York Post.

« J’ai l’impression d’être dans un nouveau mode d’existence par défaut, ce qui est très nouveau et un peu effrayant. J’ai eu l’impression que les peurs des deux derniers jours ont fait des ravages en moi, mais je me souviens du conseil de me concentrer sur ma respiration », écrit-il en référence à la méditation, quelques jours avant son suicide. La dernière note semble également être liée à la méditation : « Le dépouillement de l’âme est le dernier attachement, avant qu’elle ne redémarre ! ».

Tim – The Official Biography of Avicii sort le 18 janvier prochain.

Source: Lire L’Article Complet