Un très célèbre acteur français brise le tabou de l’infertilité masculine : l'azoospermie, qu’est-ce que c’est ?

Face à son infertilité découverte il y a maintenant plusieurs années, Sagamore Stévenin a décidé de briser le tabou autour de ce problème, et de le raconter ouvertement.

Actuellement à l’affiche de la série Luther, diffusée sur TF1 chaque jeudi soir, l’acteur connaît un véritable succès dans sa carrière professionnelle. Mais dans sa vie personnelle, Sagamore Stévenin a un regret grandissant, qu’il ne pourra malheureusement jamais combattre : son infertilité.

Celui qui a toujours rêvé de devenir papa, “Je n’ai pas d’enfants mais j’en cherche !”, comme il le confiait à nos confrères de France Dimanche il y a quelques années, a évoqué ce problème très personnel, ce “drame” de sa vie, lors d’un entretien avec le magazine Voici.

Issu d’une famille nombreuse, Sagamore Stévenin a toujours eu cette envie profonde d’avoir lui aussi un jour plusieurs enfants, qui deviendront à leurs tours comédiens, à l’image de son père et de ses frères et sœurs. Une volonté si profonde que dès l’adolescence, ce dernier s’inquiétait déjà de savoir si tout allait bien dans son corps, et notamment dans ses parties intimes, “Quand j’étais jeune, à chaque fois que je me faisais faire un test VIH, je demandais un spermogramme pour être sûr que tout allait bien, tellement c’était important pour moi de devenir père un jour” confie ce dernier à nos confrères. Malheureusement, alors qu’il rencontre sa compagne et voit enfin le moment de fonder une famille arriver, la nouvelle tombe : c’est impossible, “Ironie du sort, quand j’ai rencontré ma compagne,j’ai découvert que j’étais atteint d’azoospermie. C’est comme ça…”.

L’azoospermie signifie simplement l’absence totale de spermatozoïdes à l’intérieur du sperme, éjaculé, durant l’acte sexuel, rendant donc impossible le fait d’avoir des enfants de façon naturelle. Une épreuve difficile pour le comédien de 47 ans qui a donc décidé de partager sa souffrance et son expérience pour enfin briser le tabou de l’infertilité masculine.

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet