« Une 4e vague est possible » : le Pr Delfraissy lance un pavé dans la mare

Invité de la matinale de RTL ce mardi 8 juin, le Pr Jean-François Delfraissy a donné son point de vue au sujet de la situation épidémiologique. Le président du Conseil scientifique n’a pas exclu l’arrivée d’une quatrième vague à la rentrée prochaine.

Le Pr Delfraissy a joué la carte de la prudence. Invité de la matinale de RTL ce mardi 8 juin, le président du Conseil scientifique s’est exprimé au sujet de la crise sanitaire. Si ce dernier est revenu sur les “pressions” subies pour administrer l’hydroxychloroquine au plus grand nombre, il a également évoqué l’avenir. Inquiet de la propagation du variant indien sur le territoire, il a estimé qu’une “reprise” était possible après la rentrée : “Je crains que nous nous trouvions, pendant l’été ou à la rentrée de septembre, avec nous aussi un switch entre la disparition et la diminution du variant anglais pour aller vers le variant indien”, a-t-il expliqué en préambule.

Et de poursuivre : “Qu’est-ce qu’il va se passer à la rentrée ? Je pense qu’il y aura une reprise en septembre ou en octobre. Est-ce qu’il s’agira véritablement d’une 4ème vague ? Ça sera une reprise”, a-t-il précisé, soulignant cependant qu’elle devrait être atténuée grâce à la vaccination. “On peut l’appeler 4ème vague, mais elle sera très différente des premières vagues. Pourquoi ? Parce qu’on aura la vaccination !”, a expliqué le Pr Delfraissy, qui a estimé que le vaccin permettrait à la population d’être “protégée, en partie, contre ces nouveaux variants.”

💬 "Une 4e vague est possible à la rentrée, une reprise, mais différente des premières vagues grâce à la vaccination", estime Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid 19, invité #RTLMatin avec @BSportouch pic.twitter.com/WjM3y3IRi6

Quid du port du masque ?

Au sujet du port du masque, qui reste pour l’heure obligatoire, le Pr Delfraissy a estimé qu’il serait sans doute “très difficile” pour les Français de le porter éternellement, notamment durant la période des vacances d’été. “Je n’ai pas d’inquiétude si les Français sont raisonnables. Je n’ai pas d’inquiétude si on arrive à maintenir les gestes barrières, le port du masque, y compris à l’extérieur, au moins jusqu’au 30 juin.”

Passée cette date, les choses pourraient ensuite évoluer selon le président du Conseil scientifique : “Il faut être raisonnable. Les gens qui sont à la campagne, les gens qui vont être sur les plages, les gens qui vont se balader, ils vont nous dire : ‘bon, les experts, attendez, arrêtez, on est capables de porter le masque là où il faut’. Je dis : ‘faisons intention de ne pas l’enlever maintenant, parce que si on prend une décision maintenant, ça veut dire que dans une certaine mesure, on lève les mesures barrières”, a alerté le Pr Delfraissy sur RTL.

Crédits photos : Capture d’écran RTL

Autour de

Source: Lire L’Article Complet