Une adolescente frappée et tondue par sa famille pour son histoire d’amour avec un chrétien

Elle est arrivée en France en 2017, originaire de Bosnie-Herzégovine et musulmane, lui est d’origine serbe et chrétien. Les parents de la fille, désapprouvant son histoire avec le garçon, l’auraient violemment frappé avant de la tondre, comme le rapporte L’Est républicain vendredi 21 août 2020.

Restez informée

C’est une histoire sordide remontée jusqu’aux oreilles du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, qui n’a pas hésité à s’en émouvoir sur son compte Twitter. “Tondue et frappée parce qu’elle ‘aimait un chrétien.’ Profondément choqué par cet acte de torture sur cette jeune fille de 17 ans. Les quatre mis en cause ont été placés en garde à vue. Cette barbarie appelle les sanctions les plus sévères”, a-t-il écrit. De son côté, la ministre déléguée à la citoyenneté, Marlène Schiappa, a ajouté, sur le même réseau social : “Violences, humiliations, torture, et même tonte ! Honte à ces parents, à cet oncle ignobles. Ces actes doivent être condamnés. Soutien à cette jeune fille, à sa liberté, à son intégrité, à sa dignité. Et merci à son petit-ami qui a permis de la sauver.” Les faits ont été dévoilés plus tôt par L’Est républicain et se sont déroulés lundi 17 août 2020, dans le quartier des Clairs-Soleils à Besançon. “Depuis quelques mois, cette jeune fille est tombée amoureuse d’un garçon de 20 ans”, relatent nos confrères. Elle est arrivée en France en 2017, originaire de Bosnie-Herzégovine et musulmane, lui est d’origine serbe et chrétien. “C’était sans compter sur la famille de la jeune femme, qui est contre cette union. Pour tenter d’échapper à sa condition et à sa situation, l’adolescente va fuguer, en milieu de semaine dernière.” L’adolescente, dont le compagnon vit dans le même immeuble, garde toutefois contact avec les siens et les rassure par messages. Au bout de quatre jours, elle retourne chez sa famille, accompagnée de son petit-ami et des parents de celui-ci. C’est là que la terrible scène se produit.

“Son père va se saisir d’une tondeuse et demander à son frère de la tondre”

“L’adolescente va être emmenée dans une chambre avant d’y être frappée, violemment”, reprend L’Est républicain. En constatant ce déferlement de violences, son amoureux, âgé de 20 ans, se précipite dans les escaliers pour prévenir les secours. Il sera ensuite rejoint par ses parents. La jeune femme est demeurée seule avec sa mère, son père, son oncle et sa tante. Durant de longues minutes, elle va vivre l’horreur. Des coups de poing, de pied, au niveau du visage et du corps. Puis, son père va se saisir d’une tondeuse et demander à son frère de la tondre. Son épaisse chevelure tombe au sol. Elle est maintenue dans la pièce par le reste de sa famille. Son petit-copain revient avec du renfort quelques minutes plus tard.” La jeune femme, retrouvée par la police alors que sa famille avait tenté de la cacher, est alors emmenée en urgence à l’hôpital. Au total : une côte cassée et de nombreux hématomes. Une interruption temporaire de travail (ITT) de 14 jours lui a été prescrite par le médecin légiste, et elle a été placée sous protection judiciaire. Les quatre mis en cause de sa famille, quant à eux, sont poursuivis pour “violences sur mineur, en présence de mineurs et en réunion.” Ils ont été placés sous contrôle judiciaire dans l’attente de leurs jugements devant le tribunal et ont été interdits de contacter l’adolescente. Ils devraient être jugés d’ici l’automne, a indiqué à l’Agence France-Presse Margaret Parietti, vice-procureure. Comme le rapporte Le Figaro, Margaret Parietti a précisé que “les deux familles se connaissaient et [leur relation] ne posait pas de problème, mais quand les jeunes ont commencé à parler de mariage, les parents de la jeune fille lui ont dit : ‘Nous sommes musulmans, tu ne te marieras pas avec un chrétien.’”

Tondue et frappée parce qu’elle « aimait un chrétien ». Profondément choqué par cet acte de torture sur cette jeune fille de 17 ans. Les quatre mis en cause ont été placés en garde à vue. Cette barbarie appelle les sanctions les plus sévères.https://t.co/SoPHXxDuhp

Violences, humiliations, torture, et même tonte !
Honte à ces parents, à cet oncle ignobles. Ces actes doivent être condamnés.
Soutien à cette jeune fille, à sa liberté, à son intégrité, à sa dignité. Et merci à son petit ami qui a permis de la sauver.#NeRienLaisserPasser https://t.co/1l51e89314

A lire aussi : Une femme poignardée, traînée et égorgée par son ex-mari qui devait être jugé pour violences conjugales

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet