« Une biche qui s’est pris une balle » : Jean-Michel Blanquer raillé après avoir joué à la marelle

En visite dans une école de la Seine-Saint-Denis, Jean-Michel Blanquer a joué à la marelle avec les écoliers. Un journaliste d’Europe 1, amusé par la scène, l’a comparé à un “animal blessé”.

A propos de


  1. Jean-Michel Blanquer

Jean-Michel Blanquer a sauté à pieds joints dans l’enfance. Alors que le ministre de l’Éducation nationale rendait visite à un établissement scolaire de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, il s’est adonné à une partie de marelle avec les écoliers devant les caméras. Cette scène, massivement relayée sur les réseaux sociaux, a particulièrement amusé le journaliste Bertrand Chameroy. Dans l’émission Europe matin – 7h – 9h, ce vendredi 23 avril, le chroniqueur a “invité ceux qui n’ont pas encore vu la vidéo” à la regarder. “Si vous n’arrivez pas à la trouver, vous tapez : ’Animal blessé saute’ sur Youtube. Vous trouverez un résultat similaire, a-t-il plaisanté. Non mais si, on dirait une biche qui s’est pris une balle, il faut le dire !”

Avec sa performance, Jean-Michel Blanquer ne s’est pas seulement attiré les moqueries de Bertrand Chameroy. Sur le plateau de l’émission Quotidien, diffusée ce jeudi 22 avril, Yann Barthès a également pris un malin plaisir à commenter ces images. D’après lui, le ministre voudrait simplement faire “le buzz”. “Imaginez, vous êtes dans cette cour, vous avez 56 ans, vous êtes en costard et chaussures de ville, vous êtes ministre. Il y a des profs qui vous regardent, le préfet aussi. Il y a tous les médias qui vous regardent donc potentiellement votre famille, en tout cas quelqu’un qui a du respect pour vous”, a d’abord détaillé le présentateur. Avant de poursuivre : “Et vous faites quoi ? Vous vous jetez dans les cerceaux à cloche-pied ? Non, à moins que le ministre de l’Éducation nationale ait trouvé un filon, le filon du buzz.

Une autre séance de sport

Cette séquence n’est pas sans rappeler la séance de sport, pendant laquelle Jean-Michel Blanquer avait volontiers accepté de mouiller la chemise, en février dernier. Afin de faire la promotion de l’activité physique chez les plus jeunes, comme le relatait L’Équipe, le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports s’était rendu dans une école du XIXe arrondissement de Paris. Il en avait alors profité pour offrir une démonstration toute particulière de son aptitude physique devant les caméras. La scène, également partagée sur les réseaux sociaux, avait été vue des millions de fois, selon le journal.

Article écrit avec la collaboration de l’agence 6Medias

Crédits photos : Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet