Vanessa Paradis très amoureuse et « fière d’être la muse de son mari » Samuel Benchetrit

Gracieuse mais surtout emblématique, Vanessa Paradis inspire les hommes de son entourage. Star de la prochaine pièce de théâtre de Samuel Benchetrit, la chanteuse est “fière d’être la muse de son mari”. Ce jeudi 9 septembre, elle se confie à RTL…

Vanessa Paradis inspire tous les hommes de sa galaxie. Égérie Chanel depuis ses 18 ans, l’actrice émoustille désormais la créativité de son nouvel époux. Auteur de la prochaine pièce de théâtre “Maman”, Samuel Benchetrit l’a choisi pour incarner le premier rôle. Dans la peau de Jeanne, la mère de Lily-Rose Depp va faire ses débuts sur les planches, auprès de Félix Moati et Éric Elmosnino. Flattée, la chanteuse se dit “fière d’être la muse de son mari”, rapporte Télé Loisirs.

Interviewée ce jeudi 9 septembre dans “Laissez-vous tenter” sur RTL, l’interprète de Joe le Taxi s’est confiée : “Je trouve ça merveilleux. J’ai toujours rêvé de ça : d’aimer quelqu’un avec qui je peux créer, et que je puisse inspirer”, avoue l’ex-compagne de Johnny Depp. Folle amoureuse de son nouveau compagnon, la chanteuse adulée semble enfin revivre, une divine idylle : “le visage de la célèbre chanteuse s’illumine lorsqu’on évoque le nom de son compagnon, qui a écrit cette pièce pour elle”, ajoutent nos confrères, selon les dires de Monique Younès.

“Quand on est une muse, on n’est pas objet”

À l’entendre, Vanessa Paradis en a toujours rêvé. Si le terme “muse” dérange certain, elle, au contraire s’en réjouie : “Je ne trouve jamais ça réducteur. Le mot muse est peut-être un petit peu grandiloquent et puis très galvaudé, mais moi, je ne trouve absolument pas ça anti-féministe. Je trouve ça merveilleux d’inspirer”, confesse la maman de 48 ans.

Loin d’être une femme objet, l’ex de Lenny Kravitz revendique la place centrale qu’elle occupe dans cette pièce : “Quand on est une muse, on n’est pas objet. Une muse, c’est quelqu’un qui parle, qui bouge, qui n’est pas d’accord”, ajoute-t-elle, “C’est pour ça que la muse inspire. C’est très féministe, je trouve, d’être une muse. On ne dirait pas, mais elle a un sacré pouvoir la muse !”, conclut-elle. Visiblement, rien ne pourrait faire redescendre de son petit nuage l’actrice, qui n’a pas hésité à rendre hommage au Magnifique.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet