VIDÉO – Bernadette Chirac « estime que tout lui est dû » : l’autre visage de l’ex-Première dame

Pendant ses années de Première dame, comme le révèle le documentaire Élysée : Neuf femmes aux marches du palais, Bernadette Chirac s’est illustrée par sa fermeté. Une facette méconnue de sa personnalité.

A propos de

  1. Bernadette Chirac

  2. Jacques Chirac

Si certains se souviennent d’elle comme vivant dans l’ombre de Jacques Chirac, éprouvée par les infidélités de ce dernier, Bernadette Chirac s’est affirmée avec fermeté dans les couloirs du palais présidentiel. Lorsque son époux est élu président de la République en 1995, l’ex-Première dame “estime que tout lui est dû” selon la journaliste du Monde Béatrice Gurrey, interrogée dans le documentaire Élysée : Neuf femmes aux marches du palais (rediffusé ce vendredi 5 février sur LCP). “C’est son côté reine de France.”

Dès ses premiers pas au 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, la veuve de Jacques Chirac, issue de la famille de noblesse des Chodron de Courcel – ce qui lui a valu une éducation stricte à laquelle elle n’a jamais dérogée – observe le protocole à la lettre. Et s’avère intransigeante. “Elle peut faire défaire une table de cinquante couverts parce que la nappe ne va pas bien avec les assiettes.” Bernadette Chirac supervise donc le travail de son personnel d’une main de fer, se chargeant elle-même d’une inspection pointilleuse. Une autorité méconnue à laquelle quelques proches de son défunt époux ont pourtant été confrontés.

“Elle n’est pas méchante, elle est dure”

Jean-Claude Laumont, l’un des chauffeurs de l’ex-chef de l’État, fait partie de ces malchanceux qui ont constaté le caractère sévère de l’ex-Première dame. Loin d’être apaisée par les liaisons de son mari, Bernadette Chirac a tourné sa colère vers son chauffeur. “Elle le considérait comme le complice direct des tromperies de son mari dont elle était victime, étant donné qu’il l’accompagnait partout”, ont affirmé André Demullet (un autre ancien chauffeur de l’homme politique) et Oli Porri Santoro dans leur livre En route avec le patron.

Exigeante et dure, elle lui a mené la vie difficile. Réputée pour sa fermeté, Bernadette Chirac a souvent fait l’objet de critiques particulièrement acides ou encore de portraits peu élogieux. “Elle n’est pas méchante, elle est dure”, a rectifié Paul Poudade, ex-chef du protocole de l’Élysée dans l’ouvrage Le Roman des Chirac : enquête sur 60 ans d’amour et d’ambition. Elle est dure parce que la vie a été dure avec elle.” Une vérité certaine pour celle qui a fait face à des drames parfois insurmontables.

Crédits photos : Capture LCP

Source: Lire L’Article Complet