VIDEO Forces spéciales : un candidat quitte l'aventure prématurément

Ce 4 août, M6 révélait les premières images de sa nouvelle télé-réalité, Forces spéciales. L’occasion pour les téléspectateurs de découvrir les 25 candidats qui se sont lancés cet incroyable défi mais aussi de voir certains échouer, comme le numéro 23 qui a décidé d’abandonner l’aventure.

Une émission très intense. Ce 4 août, M6 dévoilait le premier épisode de sa nouvelle télé-réalité, Forces Spéciales : l’expérience. Vingt-cinq civils âgés de 21 à 44 ans se lancent un challenge : se former pendant neuf jours dans une base militaire française comme les forces spéciales. Encadrés par trois instructeurs à la tête du programme, Victor, Crao et Bije, ils font face à de nombreuses épreuves. La sélection pour les Forces Spéciales est l’une des plus exigeante qui soit, aussi bien physiquement que mentalement“, a expliqué Victor comme le rapportaient nos confrères de Télé Loisirs. “Le vrai profil des Forces Spéciales, c’est d’être complet dans tout, on ne cherche pas forcément l’excellence dans chaque domaine mais on doit être au moins très bon partout.“, a indiqué Ryan.

Une scène impressionnante

Les candidats ont démarré leur stage avec une course d’un peu plus de dix kilomètres. Une véritable épreuve d’endurance et de mental pendant laquelle certains ont brillé et d’autres échoué… Quelques minutes après la fin de la course, le candidat numéro 20 a été convoqué à un entretien tactique. Le jeune homme a dû s’agenouiller, face à un mur avant que l’instructeur lui place un sac de tissu sur la tête. N’ayant aucune idée d’où il était amené, il a été interrogé dans l’idée d’être analysé sur son mental et ses failles.

Un moment particulier qui a été suivi de bien d’autres challenge dont un combat de boxe au cours duquel l’un des candidats s’est fait casser le nez. C’est donc sans surprise que certains ont vécu une baisse de moral. Au point qu’un candidat, le numéro 23, Rudy, pompier professionnel, a décidé de quitter l’aventure avant même qu’elle n’ait vraiment commencé. Un abandon que l’instructeur Victor a justifié en expliquant que si le physique y est mis à rude épreuve, c’est avant tout une question de mental.

Source: Lire L’Article Complet