VIDÉO – Héléna Noguerra considérée comme « une ravissante idiote » à ses débuts

Sur le plateau de C à vous, sur France 5, ce lundi 12 avril, Héléna Noguerra a évoqué les remarques reçues lors de ses débuts professionnels en tant que mannequin.

A propos de


  1. Helena Noguerra

Héléna Noguerra a plusieurs casquettes. Ce lundi 12 avril, c’est en tant que comédienne que les téléspectateurs la verront dans la nouvelle série de TF1, Le remplaçant, aux côtés de Joey Starr. Celle qui a plusieurs albums, une vingtaine de films en tant qu’actrice et quatre romans à son actif, a débuté dans le mannequinat dans les années 80. Très vite, Héléna Noguerra a dû prouver sa capacité de passer d’une discipline à une autre : “Ce n’était pas facile à l’époque. Maintenant, je pense que c’est plus facile. On ouvrait des portes. Peut-être que personne ne sait que j’en ai ouvertes mais je les ai sentis moi quand je les ai poussés a-t-elle indiqué sur le plateau de C à vous sur France 5. Et d’ajouter : “Quand vous étiez mannequin à l’époque, on vous disait que vous n’aviez pas d’avenir. Quand vous vouliez être auteur, écrire des romans, vous étiez considérée comme une ravissante idiote.”

Désormais, lorsqu’elle regarde dans le rétroviseur, Héléna Noguerra est fière du chemin qu’elle a parcouru et des rêves réalisés. J’ai fait ce que j’ai dit. J’ai dit ce que je fais. C’est ma philosophie avec plus ou moins de brio mais en tout cas j’essaie d’aller là où j’ai envie, a souligné la Belge interrogée par Patrick Cohen ce lundi 12 avril. La mère d’un fils prénommé Tanel a notamment été au casting de la comédie à succès L’arnacoeur, aux côtés de Vanessa Paradis et Romain Duris. Ensuite, elle a enchainé les seconds rôles dans des comédies L’élève Ducobu, On ne choisit pas sa famille, Hôtel Normandy ou encore Turf. Musicalement, en plus d’albums en solo, elle a notamment collaboré avec André Manoukian ainsi qu’Arielle Dombasle, Mareva Galanter et Inna Modja.

Harcelée lors de sa scolarité

Dans C à vous, ce lundi 12 avril, Héléna Noguerra est également revenue sur sa scolarité marquée par le harcèlement. “J’ai une passion pour l’école, pour les professeurs. J’ai beaucoup aimé y aller. J’ai quitté l’école non pas pour l’école en soit mais parce que j’y étais malheureuse comme jeune femme. Aujourd’hui, on dirait harcelée sauf qu’à l’époque je ne savais pas que c’était ça mais je n’y étais pas bien, a confié l’ex-compagne de Philippe Katerine.

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : C à vous sur France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet