VIDÉO – « Il a la trouille ! » : Pascal Praud se paye Jean Castex

Dans L’heure des pros, sur CNews, Pascal Praud a réagi à la conférence de presse de Jean Castex et s’est payé le Premier ministre à propos de la prochaine campagne de vaccination.

On ne l’arrête plus. Comme chaque jour avec ses invités, Pascal Praud débat sur l’actualité dans son émission, L’heure des pros, diffusée sur CNews. Ce vendredi, l’animateur connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche, est revenu sur la conférence de presse donnée par Jean Castex jeudi sur la campagne de vaccination au cours de laquelle le Premier ministre n’a pas vraiment indiqué si oui ou non il se ferait vacciner. Pour Pascal Praud, l’hésitation du chef du gouvernement traduirait une crainte vis-à-vis du remède contre le coronavirus.

“Il a la trouille !”, lance Pascal Praud à son auditoire. Puis l’animateur de CNews se lance dans un prêche endiablé. “Alors moi je vais vous dire, commence-t-il. Que tout le gouvernement se fasse vacciner”. “Tous, insiste-t-il. On veut tous voir. Si c’est parfait, il n’y a aucun souci. Tout le gouvernement, le président de la République. Moi je veux les voir. Hop !” Puis ses invités lui rappellent, à juste titre, que Roselyne Bachelot, actuelle ministre de la Culture, s’était fait vacciner du temps où elle était chargée de la Santé, lors de l’épidémie de grippe H1N1. Toujours lancé dans son idée, Pascal Praud reprend sa tirade en demandant à ce que le gouvernement “donne l’exemple”, “parce qu’il y en a marre”, grommelle-t-il.

Pascal Praud se fera vacciner

Avant de lancer une page de publicité, le présentateur de L’heure des pros est interrogé sur son intention ou non de recevoir le vaccin. Fidèle à lui-même, Pascal Praud ne tourne pas autour du pot et répond : “Bien sûr !” “Mais moi si vous me le dites, je suis un petit soldat, poursuit-il. Je suis un bon élève. Donc si vous me le dites il n’y a pas de soucis.” Toutefois, l’animateur de CNews s’est demandé si le Covid-19 aura disparu d’ici à ce qu’il se fasse vacciner. “Bon, en avril y aura peut-être plus d’épidémie, c’est ça le souci, lance-t-il perplexe avant de se reprendre. Pas de soucis d’ailleurs, ce sera bien.”

Article écrit en collaboration avec l’Agence 6Medias

Crédits photos : Capture d’écran CNEWS / L’heure des pros

Source: Lire L’Article Complet