VIDÉO – « Il était en souffrance » : les derniers jours de Jean-Paul Belmondo décrits par un proche

Dimanche 12 septembre dans l’émission “20h30 le dimanche”, Laurent Delahousse a reçu Richard Anconina, un proche de Jean-Paul Belmondo. L’acteur français a évoqué les derniers jours de Bébel avant qu’il nous quitte le 6 septembre.

Cette amitié a commencé en 1988 quand les deux acteurs se donnaient la réplique dans le long-métrage de Claude Lelouch intitulé Itinéraire d’un enfant gâté. “C’était d’abord un partenaire, puis c’est devenu très vite un ami” a confié Richard Anconina sur le plateau de l’émission 20h30 le dimanche face à Laurent Delahousse. Avant d’ajouter qu’après le tournage, “on est resté ami, on a fait beaucoup de choses ensemble… jusqu’à il n’y a pas longtemps.”

Très attristé de la mort du monument français décédé le 6 septembre, Richard Anconina se remémore “cette très belle rencontre” mais aussi “toutes les valeurs qu’il véhiculait qui m’ont toujours très touché, impressionné.” L’acteur français est ensuite revenu sur le jour où il a appris la disparition de Bébel et sur son état de santé dernièrement. “Le jour où on a appris le décès de Jean-Paul, j’ai été impressionné, saisi, sonné, comme des millions de gens. C’est compliqué de se dire qu’il n’est plus là” a-t-il expliqué à Laurent Delahousse. Mais c’était inévitable, à la fin, au bout du chemin, Jean-Paul était vraiment en souffrance. Cet homme qui a représenté le physique, la force… c’était très compliqué pour moi de le voir comme ça.” Seuls les bons souvenirs doivent rester en mémoire.

Hommage à Jean-Paul Belmondo : les mots de Michel Drucker

Présent lors de l’hommage national à son grand ami Jean-Paul Belmondo, Michel Drucker a fait quelques confidences à Gala.fr. Depuis plus de 50 ans, les deux hommes partagent des moments d’amitiés. Mais pour autant, Michel Drucker ne pleure pas la mort de Bébel selon ses mots, “il n’y a pas à être triste.” L’animateur est simplement “venu en voisin rigoler une dernière fois avec Jean-Paul.” Selon lui, “ce n’est pas le genre d’événement qu’il affectionnait particulièrement, mais là où il est ça doit le faire beaucoup rire. Et puis ça aurait fait plaisir à ses parents.” Jean-Paul Belmondo, le comique de service, “n’aurait pas aimé qu’on fasse la gueule aujourd’hui.”

Crédits photos : SCREENSHOTS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet