VIDEO Julie Andrieu : ses tristes confidences sur les derniers instants de sa mère Nicole Courcel

Julie Andrieu a perdu sa mère, Nicole Courcel, en 2016. L’actrice, qui souffrait d’une terrible maladie neurodégénérative, avait été prise en charge par sa fille. Malgré les moments très difficiles, parfois même « insurmontables », l’animatrice a tenu bon.

Julie Andrieu

Nicole Courcel

En 2016, Julie Andrieu a dit adieu à sa mère, la célèbre actrice Nicole Courcel. Très digne aux obsèques, l’aimatrice tournait ce jour-là la page sur un chapitre très douloureux de son existence. Etait-ce le « pire moment de sa vie » ? Interrogée à ce sujet par Jordan de Luxe sur Non Stop People ce mardi 30 mars, elle a répondu avec nuance. « Oui et non. Ça a été une libération… », a-t-elle confié. C’est que Nicole Courcel n’était plus la même dans ses derniers instants : « Ma maman, dont j’étais l’enfant unique, était sur les dernières années de sa vie avec une maladie neurodégénérative très compliquée, très douloureuse… », a raconté Julie Andrieu. Atteinte d’un « cousin » de la maladie d’Alzheimer, Nicole Courcel avait perdu la parole et toute autonomie. Il y a aussi eu « de la violence, des tensions », que Julie Andrieu a encaissées au quotidien, refusant catégoriquement de la placer dans une maison de retraite. Une promesse qu’elle s’était faite à elle-même et qu’elle n’a rompue qu’une seule fois.

Julie Andrieu choquée par les maisons de retraite

« J’ai un peu perdu pied à un moment », a reconnu Julie Andrieu sur Non Stop People. C’était une accumulation : « J’ai choisi de la garder à la maison – pas chez moi, chez elle – donc c’est lourd. Mais je ne regrette absolument pas ce choix. J’ai accompagné ma mère jusqu’à ses derniers instants, j’ai essayé d’élever mes enfants et d’être présente, en continuant de faire mon boulot ». Toujours est-il qu’à un moment donné, au bord du gouffre, l’animatrice a fini par placer sa mère : « Je l’ai fait pendant deux mois, parce qu’il y a un moment où c’est insurmontable. Quand on face au danger, à la violence… J’ai eu peur pour mes enfants, parce qu’elle avait perdu la tête, a-t-elle expliqué. Je l’ai mise dans une maison de retraite en me disant : “Il faut que je fasse quelque chose sinon je vais couler” ».

En découvrant les conditions de vie, « pas loin de la maltraitance » malgré les efforts des soignants, elle l’a « retirée très vite ». Malgré les difficultés, Julie Andrieu ne regrettera jamais d’avoir accompagné sa mère dans sa fin de vie. Si cela était une évidence pour elle, l’animatrice constate que ça ne l’est pas toujours. « Tout le monde s’en fout, en réalité, des vieux, a-t-elle asséné sur Non Stop People. Il faut être honnête : la société s’en fout complètement. On les parque dans des maisons, on met un mouchoir dessus… La crise du coronavirus nous a bien aidés d’ailleurs pour ne pas aller les voir. » Un triste constat.

Source: Lire L’Article Complet