VIDÉO – Kad Merad inquiet du report du déconfinement : sa pièce a déjà été repoussée

Invité de l’émission “6 à la maison” ce lundi 7 décembre, Kad Merad est apparu quelque peu tendu. Le comédien s’est en effet montré inquiet, mais surtout “attristé”, à l’idée de ne pas pouvoir rejouer sa pièce “Amis” au théâtre, si le déconfinement venait à être repoussé.

La période n’est pas au beau fixe pour les artistes. À l’instar de Kad Merad, la plupart des comédiens ont été empêchés de monter sur les planches, en raison de la crise sanitaire et des deux confinements, qui ont fortement impacté leurs projets. Mais alors qu’Emmanuel Macron avait annoncé un déconfinement prévu pour le 15 décembre lors de sa dernière allocution, le directeur général de la santé Jérôme Salomon s’est montré plus pessimiste sur la situation. Lors d’une conférence de presse donnée ce lundi 7 décembre, il a fait savoir que le niveau de contaminations quotidiennes ne baissait plus : Nous sommes encore loin de l’objectif des 5.000 cas par jour“, a-t-il déclaré, précisant que chiffre serait “très difficile à atteindre.” Un discours qui n’a pas manqué d’inquiéter Kad Merad, dont la pièce de théâtre a déjà été repoussée plusieurs fois, comme il l’a confié dans 6 à la maison : Je suis un peu attristé par la situation.

Alors que l’ambiance semblait quelque peu tendue en plateau, le comédien a fait part de son inquiétude vis-à-vis de l’avenir : “Pardon de plomber un peu le débat. Mais moi je suis venu pour vous parler de la reprise d’une pièce, qui ne va peut-être pas avoir lieu… Et ça fait trois fois quand même !”, a-t-il déploré. Et d’ajouter : “Nous ne sommes rien dans cet océan de vide et de drames, mais quand même, on est là et on s’exprime aussi.Kad Merad a ensuite réagi aux déclarations de Jérôme Salomon, qui ne l’ont pas vraiment rassuré : “Tout à l’heure, Jérôme Salomon a dit : ‘voilà, on atteint pas les objectifs.’ Il a même été question de ne pas réouvrir les cinémas et les théâtres.” “En tout cas, c’est une des options qui est sur la table, a précisé Anne-Elisabeth Lemoine.

“Je commence à flipper”

Afin de ne pas tomber de haut au moment de la prochaine allocution présidentielle, le compagnon de Julia Vignali a décidé de se préparer au pire, comme il l’a laissé entendre sur France 5 : “J’ai l’impression que quand on commence à annoncer ça doucement, c’est pour ensuite officiellement l’annoncer et qu’on ne se le prenne pas dans la gueule. Je commence à flipper“, a reconnu Kad Merad. Et de conclure : “C’est juste parce qu’on a envie de jouer, ce n’est même plus des questions d’argent, a-t-il souligné, précisant qu’il pourrait “jouer devant vingt personnes” tellement l’envie de retrouver la scène est forte. Un avis partagé par Antoine De Caunes, également présent en plateau.

Crédits photos : Capture d’écran France 5

Source: Lire L’Article Complet