VIDÉO – Mort du petit Grégory : cet appel anonyme qui a lancé l’enquête

Il y a trente-huit ans, l’affaire du petit Grégory bouleversait la France entière. L’émission 13h15 le dimanche, sur France 2, ce 6 novembre, est revenue sur ce fait divers qui reste encore aujourd’hui une énigme et notamment sur cet appel anonyme qui a lancé l’enquête.

Grégory Villemin. Un nom et une photo d’un garçon de 4 ans que tous les Français ont en tête depuis trente-huit ans. Le 16 octobre 1984, le corps de cet enfant était retrouvé dans les eaux glacées de la Vologne, dans les Vosges. L’émission 13h15 le dimanche, sur France 2, ce 6 novembre, est revenue sur cette affaire exceptionnelle qui n’a toujours pas été résolue.

Le colonel Étienne Sesmat, ancien directeur d’enquête à la gendarmerie d’Épinal, rappelle notamment que l’enquête a été lancée grâce à un appel anonyme. L’assassin du petit Grégory a en effet pris tous les risques et pour être sûr que l’on découvre le corps, il a même téléphoné. Vers 17h30, Michel Villemin, le frère de Jean-Marie Villemin, le père de l’enfant, reçoit ainsi un appel anonyme de « l’homme à la voix rauque ». Celui-ci lui dit alors : « J’ai pris le fils du chef. Je l’ai tué et je l’ai jeté dans la Vologne. » « C’est ce coup de téléphone qui déclenche tout, qui déclenche les recherches, qui déclenche l’enquête », a commenté le colonel Étienne Sesmat.

Des images à jamais gravées dans la mémoire de ce pompier

Et ce n’est que le soir même, aux alentours de 21h15, que le corps de l’enfant sera retrouvé dans la Vologne, à près de sept kilomètres de son domicile, situé à Lépanges-sur-Vologne. Au cours de cette émission, Jean-Paul Moulin, pompier volontaire, présent lors de la terrible découverte a également témoigné. « Et moi, ce qui m’a choqué, mais alors vraiment choqué, c’est quand j’ai vu l’enfant. Vous voyez une enfant qui est grand comme ça, le petit Grégory, ficelé au niveau des tibias, au niveau des jambes, au niveau des mains… la corde autour du cou, le bonnet ficelé et tout… et le visage aussi blanc que blanc, et puis les yeux grands ouverts, et détendu. Et ça, je peux vous dire, c’est une image que je n’oublierai jamais », a-t-il raconté, bouleversé et hanté par ces images à jamais gravées dans sa mémoire.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran France 2

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Grégory Villemin

Autour de

Source: Lire L’Article Complet