VIDÉO – Vaimalama Chaves qualifiée de « monstre » : comment elle a surmonté le harcèlement

Son message et sa joie de vivre ne pourront qu’inspirer les 29 prétendantes au titre de Miss France le soir de l’élection, prévue le samedi 11 décembre 2021. Lors de son passage sur le plateau de « Ça commence aujourd’hui », en mars 2019, Vaimalama Chaves revenait sur le harcèlement et les injures dont elle a été victime tout au long de son enfance.

Ce n’est plus un secret : avant d’être sacrée Miss France, Vaimalama Chaves n’a pas eu une enfance facile. Si elle a souffert du divorce de ses parents, ce n’est pas ce qui l’a le plus blessée. Ancienne enfant en surpoids, la jeune femme de 26 ans a subi les moqueries de ses camarades de classes. Ces derniers étaient loin d’être tendres avec l’ancienne participante de Danse avec les stars. Pour preuve, ils l’ont qualifiée de « monstre ». Des attaques terribles qui font qu’elle a décidé de faire cette cause son cheval de bataille. La sublime tahitienne revenait sur cette histoire qui a marqué son enfance lors de son passage à l’émission Ça commence aujourd’hui sur France 2, diffusée le 22 mars 2019.

« On ne s’en rend pas forcément compte », explique-t-elle dans un premier temps à la compagne de Maxime Chattam. Et de développer : « Aujourd’hui, on commence à mettre des mots sur le harcèlement, on commence à le caractériser. Mais effectivement, on peut appeler ça un peu du harcèlement. On appelle harcèlement tout ce qui est brimades répétitives qui peuvent sembler anodine au début mais qui commence à peser au fur et à mesure. Et effectivement, ça me pesait à un moment« . Tellement, qu’elle a dû se trouver un refuge, un lieu où elle pouvait s’évader et se sentir en sécurité. « C’est la raison pour laquelle j’allais tout le temps au CDI, je me réfugiais côté bandes dessinées et puis j’oubliais le monde entier », confie la chérie de Nicolas.

https://www.instagram.com/p/CU-WbYstvA-/

A post shared by Vaimalama (@vaimalamachavesoff)

Une force de caractère

Pourtant, à l’époque, il ne lui est pas venu à l’esprit d’en informer ses parents. « Non, parce que je suis très fière et j’estime que mes problèmes sont les miens. Que je dois les encaisser toute seule et que c’est à moi de me relever toute seule« , affirme cette Miss à l’humour décapant. Une force de caractère, une mentalité et une maturité qui ont impressionné Faustine Bollaert, qui n’a pas manqué de le faire remarquer à la principale intéressée.

« Ce n’est pas l’âge qui détermine la maturité d’une personne, mais l’expérience », réplique la jeune femme aux multiples talents. Cela lui a d’ailleurs permis d’en ressortir plus forte. « Il y a des choses qu’on vit seul et qui nous permette de nous forger. Je dois avouer que c’était très formateur« , conclut celle qui a finalement surmonté avec brio cette douloureuse épreuve. Même si elle concède qu’il vaut mieux en parler et se faire aider.

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet