« Vous aurez à en rendre compte » : Stéphane Bern très remonté contre un maire alsacien

Stéphane Bern prend son rôle de défenseur du patrimoine très au sérieux. Très remonté contre un maire alsacien ayant autorisé la destruction d’une maison du XVIIè siècle, le journaliste lui a adressé une lettre particulièrement virulente.

Lorsqu’il est question de défendre le patrimoine, Stéphane Bern ne mâche pas ses mots. Comme le révèlent nos confrères du Parisien, le “Monsieur patrimoine” d’Emmanuel Macron est sorti de ses gongs face à la décision de Pierre Gross, maire de Geudertheim (Bas-Rhin), de détruire une maison alsacienne du XVIIe siècle. “C’est avec une infinie tristesse et autant de stupéfaction et de colère que j’ai appris par les habitants de votre commune et par l’Association de sauvegarde de la maison alsacienne, l’acte de vandalisme que vous avez commis, a écrit Stéphane Bern à l’édile dans un lettre assassine citée par France 3 Grand Est. “Un jour, vous aurez à en rendre compte à vos citoyens.”, prévient le journaliste.

Trop c’est trop pour Pierre Gross qui n’a guère apprécié le ton employé par l’animateur de Secrets d’histoire. “Les mots de Stéphane Bern sont très agressifs à mon encontre. Je lui rappelle que je suis un élu de la République et qu’il me doit le respect“, s’émeut le maire dans le Parisien. Située juste en face de l’école du village, la maison alsacienne de 1662, surnommée “Maison Greder”, a été détruite le 30 septembre dernier. L’édile s’estime dans son droit, précisant qu’il n’a agi qu’après une validation du tribunal administratif de Strasbourg ayant validé le Plan local d’urbanisme autorisant cette démolition. Une école maternelle va être construite sur ce terrain.

La colère du maire de la ville

L’association de sauvegarde de la maison alsacienne (ASMA) avait entamé de nombreuses démarches pour empêcher la destruction de l’édifice. Mais en vain. “La maison Greder est un type de  maison rare dans ce secteur. C’était la plus ancienne du village. L’intérêt patrimonial était évident.“, s’est ému Denis Elbel, le président de l’association.

L’implication de Stéphane Bern dans ce dossier complexe a fortement agacé le maire de la ville. “Il ne me connaît pas et ne sait pas exactement de quoi il parle, je pense. Lui et d’autres gens de l’extérieur qui m’envoient ces messages ne connaissent rien à l’histoire de notre ville ou de nos enfants.”, a déclaré Pierre Gross à l’antenne de France 3 Alsace.

Crédits photos : Giancarlo Gorassini/Bestimage

Source: Lire L’Article Complet