10 trucs (à manger ou pas) qu'on peut cueillir en forêt


  • Promotions et ventes flash: jusqu’à -60%


    Sponsorisé

    Microsoft


  • -20% sur votre prochain séjour


    Sponsorisé

    Microsoft

Les champignons

Certains poussent collés aux troncs des arbres, d’autres bien à l’abri dans le feuillage des buissonsâ?¦ On adore sentir l’odeur de la terre humide chatouiller nos narines quand on se baisse pour les cueillir. Si vous vous faites accompagner par des petits quand vous allez les chercher, veillez bien à ce qu’ils n’aillent pas toucher ceux qui sont vénéneux.

Pommes de pin

Eh oui quand la maîtresse d’école expliquait ce qu’est un homonyme, elle prenait souvent cet exemple-là. En effet,  le “pin” qui donne ces pommes n’a rien à voir avec le “pain” qu’on mange. Il en existe de différentes formes : certaines sont rondes, d’autres plutôt allongéesâ?¦.  La prochaine fois que votre enfant en ramène à la maison, proposez-lui de les vernir avec de la peinture dorée : ça fera une super décoration de Noël !

Fleurs

Elles poussent sur le sol ou bien elles bourgeonnent sur les arbres, bref elles sont partout au printemps. Elles rajoutent une touche de couleur au milieu du vert des feuilles ou des brins d’herbe : un peu de mauve quand on tombe sur un crocus, un peu de jaune quand on admire les fleurs d’un tilleulâ?¦

Fruits des bois

Qui n’aime pas les fraises des bois, les mûres, les myrtilles et les groseilles ? Quand on était petit, on en mangeait tout en en cueillant et, après, on essuyait nos mains toutes sales sur nos vêtements. Maman râlait car ensuite elle devait passer les habits à la machine à laverâ?¦ mais ça faisait partie du charme, non ?

Feuilles mortes

Les plus belles de toutes sont probablement les feuilles de platane. Elles se déclinent en une splendide palette contenant toutes les nuances du rouge, du jaune et du marron clair. De plus, elles présentent une forme très particulière qui les rend immédiatement reconnaissables. Comme on aime marcher à grands pas au milieu de ces feuilles gisant par terre ! On les entend alors faire “frou-frou”.

Bâtons

Quand on est gamin, c’est fou ce qu’on arrive à faire avec un simple bout de bois. Serré dans les mains, il se transforme en une arme ; planté dans le sol, il devient un cadran solaire ; assemblé à d’autres bâtons, il permet de construire toute une cabane. Vous pouvez aussi le lancer à votre chien s’il vous accompagne.

Glands

Leur enlever leur “petit chapeau” était rigolo mais, sinon, c’est vrai qu’il n’y avait pas grand-chose à faire avec. Ils peuvent néanmoins servir à décorer une pile de cailloux, une motte de terre sculptée ou encore un bonhomme de neige.

Cailloux

Il y en a de toutes les formes et de toutes les couleurs. Par exemple, les galets récupérés aux bords d’un ruisseau sont lisses et ronds à la différence de ceux ramassés au fond du bois dans la terre. On peut aussi s’amuser à faire rebondir sur l’eau ceux qui ne sont pas assez beaux pour être ramenés à la maison.

Houx

Se promener en hiver à la mi-décembre est un authentique plaisir. Toute la nature semble dormir sous un léger voile de neige et, au milieu de tout ce blanc, seules les billes rouges du houx se démarquent. Les enfants adorent en ramener pour décorer la maison au moment de Noël.

Marrons

Saviez-vous que le nom technique de l’écrin tout  poilu et légèrement piquant qui enveloppe les marrons est “bogue” ? Une fois retiré, il ne reste plus qu’à les rôtir et à les déguster. Vous pouvez aussi les utiliser pour faire des pâtisseries ou pour en faire une garniture originale pour vos volailles.

Source: Lire L’Article Complet