8 aliments toxiques quand on les consomme crus

Vous êtes tenté(e) par le crudivorisme ? Prudence : certains aliments, lorsqu’on les consomme crus, sont toxiques pour la santé. Zoom.

Restez informée

Tendance raw food : qu’est-ce que le crudivorisme ?

Très tendance depuis maintenant plusieurs années, le ” raw foodisme ” (ou ” crudivorisme ” en français) est né aux États-Unis, du côté de la Californie, dans les années 1980.

Crudivorisme : quel est le principe ? Les adeptes du crudivorisme s’efforcent de manger un maximum d’aliments crus. Ce régime alimentaire ” raw food ” met ainsi l’accent sur les fruits et les légumes (à consommer crus ou à peine cuits, toujours à une température inférieure à 45°C), choisis locaux, de saison et bio – c’est-à-dire cultivés sans pesticides ni engrais chimiques.

Crudivorisme : qu’est-ce qu’on mange ? Les crudivores basent leur alimentation sur :

  • Des légumes à feuilles vertes, à volonté. Chou, salade, épinards, endives… Ce sont eux qui ont le plus haut pourcentage de minéraux par calorie et par aliment.
  • Des fruits et des légumes, à volonté. Hautement alcalins, les fruits sont bons pour l’élimination et constituent une des principales sources de vitamines et de minéraux essentiels. De leur côté, les légumes (surtout s’ils sont verts) sont satiétogènes et ont une teneur élevée en protéines. Attention : on les déguste avec la peau, on ne les épluche pas !
  • Des jeunes pousses et des légumineuses, avec modération. Les haricots secs et les lentilles, par exemple, sont très riches en protéines et en fibres, et contiennent peu de graisses. En revanche, même s’ils sont très nutritifs, ils peuvent ne pas être digestes.
  • Des graines et des noix, avec modération. Graines de chanvre, graines de chia, graines de courge, quinoa…
  • Des algues et des plantes aromatiques, de temps en temps. C’est bon pour la santé (teneur élevée en protéines, vitamine A, fer…) mais il ne faut pas en abuser. On les considère comme des compléments alimentaires.
  • Des ” bonnes ” graisses : avocat, olives, noix, huile de oix de coco…
  • Des sucres naturels : dattes, sirop d’agave, sirop d’érable, miel, stévia…
  • Des super-food : baies de goji, guarana, aloe vera, spiruline, pollen…

Crudivorisme : qu’en est-il de la viande et du poisson ? Si certains crudivores sont aussi vegans (ce qui signifie qu’ils ne mangent aucun produit d’origine animale : pas de viande, pas de poisson, pas d’œufs, pas de fromage, pas de lait…), d’autres consomment de la viande et du poisson, crus ou presque – sous la forme de tartares, de ceviches, de carpaccios, de sashimis…

À savoir. Si le crudivorisme peut être considéré comme un véritable mode de vie, il est bien souvent associé à une période ” détox ” de quelques jours à quelques semaines.

Crudivorisme : quel intérêt ? L’argument principal des adeptes du ” raw foodisme “, c’est que la cuisson a tendance à détruire une partie des ” bons nutriments ” contenus dans les aliments – et notamment certaines enzymes qui facilitent l’assimilation des vitamines et des minéraux. Le régime ” raw food ” a déjà séduit un certain nombre de personnalités, de Nathalie Portman à Beyoncé, de Demi Moore à Gwyneth Paltrow.

Crudivorisme : manger des aliments crus, est-ce vraiment meilleur ?

Régime crudivore : est-ce meilleur pour la santé ? À l’heure actuelle, aucune étude scientifique n’a validé les bienfaits-santé d’un régime alimentaire crudivore. Peut-on adopter un régime crudivore dans un objectif minceur ? Pourquoi pas : ce n’est toutefois pas le fait de manger ” cru ” qui fait perdre du poids, mais plutôt le fait d’éliminer les sucres industriels, les plats préparés, les chocolats, les bonbons, les aliments ultra-transformés…

Par ailleurs, parce que ce régime est hyper-riche en fibres (avec les légumes et les fruits crus à volonté), à la longue, on peut voir apparaître des troubles digestifs – des ballonnements, de la constipation, des gaz, des irritations intestinales, un inconfort digestif…

Sur le long terme, le risque de carence alimentaire est également bien présent : le crudivorisme peut ainsi conduire à une carence en vitamine D, en vitamine B12 et en fer. Le manque de féculents (car on ne peut pas consommer des pâtes crues…) peut se traduire par une fatigue persistante, aussi bien physique que psychique.

Envie de tenter un régime alimentaire crudivore ? Prudence : certains aliments ne doivent surtout pas être consommés crus, au risque de voir se développer des symptômes potentiellement graves – c’est le cas des pommes de terre, des haricots verts, jaunes et rouges, du manioc, de l’aubergine, de certains champignons, de certaines viandes… Chez les personnes fragiles (traitements immunosuppresseurs, greffes d’organes, bébés, personnes âgées…), un suivi médical est absolument indispensable.

Source : Cuisiner cru, 70 recettes raw food- Leïla Drissi et Xavier Boulière, éd. Alternatives.

Source: Lire L’Article Complet