Abonnement à la presse : vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt !

Découvrez quels titres sont concernés et les conditions pour profiter de cette réduction.

Restez informée

On en entend parler depuis des mois, il est enfin acté avec la parution d’un décret le 7 mai. Un crédit d’impôt est désormais accordé aux ménages pour un premier abonnement d’un an à un titre d’information politique ou générale. Objectif ? Lutter contre les fake news, inciter les Français à mieux s’informer et soutenir le secteur de la presse.

Depuis ce 9 mai 2021, pour tout nouvel abonnement souscrit, vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt équivalent à 30% du montant réglé. A titre d’exemple, si vous vous abonnez à un quotidien pour 120 € par an, vous en récupérerez 36 € (a posteriori). Vous effectuerez la démarche sur votre déclaration de revenus du printemps 2022 (sur le montant de cette dépense payée en 2021) et bénéficierez du crédit d’impôt à ce moment là donc.

Comme pour tout autre avantage fiscal, pensez à réclamer et conserver un reçu de votre abonnement, qui pourrait vous être demandé ultérieurement par l’administration en cas de contrôle.

Il sera possible de demander ce crédit d’impôt une fois par foyer fiscal. Mais l’aide n’est pas “rétroactive” pour 2021, ce qui signifie que tous les abonnements souscrits avant le 9 mai ne seront pas éligibles à ce crédit d’impôt…

Quels abonnements sont concernés ?

Le crédit d’impôt est possible dans le cadre d’un premier abonnement (vous ne devez jamais avoir été abonné à cette publication ou ne plus l’être depuis au moins cinq ans) à un titre d’information politique et générale, qu’il soit en version papier et/ou numérique. Il doit durer au moins un an, si vous l’interrompez avant, vous perdrez l’aide de l’état.

En revanche ne sont pas concernés les kiosques numériques (comme Cafeyn), ces plateformes qui diffusent – moyennant un abonnement – des périodiques dont certains ne présentent pas de caractère de presse d’information politique ou générale.

Source: Lire L’Article Complet