Arthrose du genou : pourquoi le curcuma a tout bon !

A l’occasion de la journée mondiale de l’arthrose, ce 17 septembre, zoom sur cette nouvelle étude qui confirme les vertus de l’épice jaune sur les douleurs articulaires.

Restez informée

En France, on estime qu’environ 4 millions de Français sont touchés par la gonarthrose. Cette usure prématurée de l’articulation du genou, fréquente à partir de 65 ans, est source de douleurs quotidiennes. La solution viendrait-elle de l’assiette ? De précédentes recherches ont déjà mis en évidence les bienfaits du curcuma sur les douleurs articulaires (de nombreux compléments alimentaires portant cette indication existent d’ailleurs déjà). Une nouvelle étude australienne, menée par une équipe de l’université de Tasmanie*, confirme l’intérêt de cette épice dans la réduction des douleurs au genou.

Pour arriver à leurs conclusions*, les scientifiques ont recruté un groupe de 70 patients atteints de cette pathologie articulaire. Ils ont reçu soit du curcuma sous forme de capsules à prendre quotidiennement pendant douze semaines, soit des gélules placebo. L’équipe a ensuite interrogé les patients sur leurs peines, mesuré leurs performances physiques et fait passer une IRM pour observer le cartilage de leur articulation. Résultats : ceux qui avaient pris du curcuma ont déclaré moins de douleurs au genou que les autres. Aucune modification de l’articulation n’a cependant été révélée par l’IRM, ce qui semble assez logique compte-tenu de la petite durée de l’expérimentation.

Comment intégrer le curcuma dans son assiette

On sait que la curcumine, le pigment jaune du curcuma, possède de nombreuses propriétés pharmacologiques : réduction du stress oxydatif, action anti-inflammatoire, mais aussi contrôle du diabète et du cholestérol. Pour l’inclure dans votre alimentation (choisissez-la bio) et bien l’assimiler, il est conseillé de la consommer avec de la matière grasse, du poivre ou du gingembre. On peut aussi utiliser le curcuma en racine dans le thé et en poudre dans les vinaigrettes. Enfin, sur conseil de votre médecin ou de votre rhumatologue, vous pouvez opter pour une cure de compléments alimentaires : assurez-vous alors qu’ils contiennent au moins 95 % de curcumine.

* publiées dans Annals of Internal Medicine

A lire aussi :

⋙ Arthrose : 10 super stratégies antidouleur

⋙ Arthrose : attention si vous prenez cet antidouleur puissant

⋙ Les incroyables vertus santé des épices

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet