Assassinat de Samuel Paty : Le père du tueur défend son fils et se dit satisfait

Ni plus, ni moins, le père de l’assaillant a glorifié son fils. On fait le point sur cette interview vidéo. 

Le 16 octobre 2020, Samuel Paty a été assassiné à Conflans-Sainte-Honorine pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Abdoullakh Anzorov, l’assassin du professeur avait rapidement été identifié comme un citoyen russe d’origine tchétchène et détenteur du statut de réfugié en France. En juin dernier, un blogueur tchétchène a diffusé une vidéo en direct de plus d’une heure où il interviewait le père de l’assaillant : Abouyezid Anzorov. Sur l’Instagram du blogueur, une autre vidéo de 45 secondes avec une photo du tueur de Samuel Paty a été publiée il y a 1 semaine : « Qu’Allah récompense ce héros tchétchène. Il nous a délivrés du péché [de l’inaction] », est-il écrit.

Dans une vidéo passée inaperçue, le père d’Anzorov estime que cette décapitation «a remboursé la dette de tous les musulmans». https://t.co/I2oC97rF4C

Une publication partagée par ???? رَبِّ اشْرَحْ لِي صَدْرِي???? (@elmurzaev.turpal)

Il est parti en défendant l’honneur de tous les Tchétchènes et de tous les musulmans du monde.

« Il est parti en défendant l’honneur de tous les Tchétchènes et de tous les musulmans du monde », a vanté le père d’Abdoullakh pendant l’entretien. « Je l’ai élevé comme ceci : tu dois plus aimer Dieu que tes parents », a-t-il ajouté en avouant qu’il n’aurait, lui-même, pas eu « le courage, la force de décider ce meurtre ».

Il n’a pas supporté.

Selon le père de l’assaillant, son fils aurait reçu une vidéo d’un imam qui dénonçait les propos que Samuel Paty tenait à ses élèves lors des cours sur la liberté d’expression : « Abdoullakh a reçu cette vidéo, il n’a pas supporté et a couru dans la cuisine pour en parler à sa mère. Sa mère a maudit ceux qui dessinent des caricatures et a répondu que cela ne dépendait pas de nous, que notre affaire c’est de prier », a expliqué son père. C’est ainsi qu’Abdoullakh a décidé de passer à l’acte selon les dires d’Abouyezid. Il y a quelques jours, un hommage national au professeur a été rendu dans les établissements scolaires.

Source: Lire L’Article Complet