Au Royaume-Uni, cette ville végétalise les toits de ses arrêts de bus pour aider les abeilles

La ville britannique de Leicester vient de conclure un contrat pour végétaliser certains de ses arrêts de bus. Ils vont être équipés d’un toit où pousseront des fleurs sauvages et d’autres plantes destinées à attirer les abeilles et d’autres pollinisateurs.

Des arrêts de bus bientôt transformés en paradis pour pollinisateurs. C’est l’étonnant projet récemment dévoilé par la ville de Leicester au Royaume-Uni. Cette dernière vient de conclure un contrat de dix ans avec la société Clear Channel UK qui va être chargée de modifier et gérer ses 479 arrêts de bus.

Selon la municipalité qui a dévoilé les détails de l’opération dans un communiqué, une trentaine d’entre eux devraient être végétalisés avec l’ajout d’un toit où sera planté un mélange de fleurs sauvages et de sédum, une plante grasse, pour attirer les abeilles, les papillons et d’autres pollinisateurs en déclin.

Une douzaine de ces “Bee Bus Stops” (en français, “arrêt de bus pour abeilles”) ont déjà fait leur apparition à travers les rues de Leicester, notamment sur Charles Street, London Road ou encore Melton Road. L’objectif des trente arrêts de bus aux “toits vivants” devrait être atteint durant l’été.

Stimuler la biodiversité

C’est formidable de voir les premiers arrêts de bus [végétalisés] de Leicester fait leur apparition“, s’est réjoui dans le communiqué Adam Clarke, maire adjoint de la ville. “Nous avons déjà des retours fantastiques de la part des gens qui sont aussi excités que nous de voir ces arrêts de bus prendre forme“.

Cette initiative s’inscrit dans un plus vaste projet mené par Leicester pour stimuler la biodiversité et aider notamment les abeilles. Elle a déjà fait planter des fleurs sauvages sur plus de cinq kilomètres de routes et de ronds-points pour changer la localité britannique en refuge pour pollinisateurs.

Lovely to see the first of the new @clearchanneluk Living Roof, 🐝 bee-friendly 🐝 bus stops springing up across #Leicester.

There’ll be others appearing in the next few weeks.

Read more here: https://t.co/3W2Ivy0nnL pic.twitter.com/51ugRUyQpM

La municipalité ne se préoccupe pas que de la biodiversité et des pollinisateurs. En février 2019, elle a décrété l’urgence climatique et mis en place un an plus tard un large programme pour lutter contre le changement climatique. Une stratégie dans laquelle s’inscrit également la transformation de ses abribus.

Les nouveaux arrêts qui ne seront pas végétalisés vont être équipés de panneaux solaires afin de réduire la consommation énergétique de leur éclairage.

Déjà des abribus fleuris aux Pays-Bas

Leicester n’est pas la première ville à mener une telle opération. En 2019, la municipalité d’Utrecht aux Pays-Bas a modifié ses plus de 300 arrêts de bus en les recouvrant d’un toit végétalisé avec de l’herbe et des fleurs sauvages afin d’en faire des sanctuaires pour abeilles.

Une étude devait être menée pour évaluer l’impact de ces structures sur la biodiversité. Mais les retours des habitants étaient, cinq mois après le début de l’opération, déjà très positifs, selon Maurice Prijs, responsable du projet à la municipalité d’Utrecht.

En 2020, c’est la ville galloise de Cardiff qui a annoncé qu’elle allait sauter le pas, en végétalisant une dizaine d’arrêts. Brighton, autre localité britannique pourrait bientôt en faire de même. Une pétition a été lancée pour demander l’installation de Bee Bus Stops. Elle réunit déjà plus de 40.000 signatures.

A lire aussi :

⋙ Végétalisation, mobilier urbain… Paris lance un grand chantier pour se refaire une beauté

⋙ Jeunes pousses sur gratte-ciels : l’agriculture sur les toits de Singapour décolle

⋙ En Provence, la ruée vers la lavande de millions d’abeilles

Source: Lire L’Article Complet