Audiences radio : France Inter et RTL en tête, Europe 1 toujours en baisse

Ce jeudi 23 juillet 2020, Médiamétrie a dévoilé les audiences radio sur la vague mai-juin 2020. Des chiffres peu significatifs et difficilement comparables à ceux de l’année dernière en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a fortement impacté le nombre d’auditeurs du média radio.

Les audiences radio de la vague mai-juin 2020 sont tombées. Cette année, en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, les chiffres sont calculés sur 8 semaines contre 13 habituellement. Ce n’est pas tout : Médiamétrie a pris la décision de se concentrer sur les audiences du 11 mai au 5 juillet, ne prenant pas en compte avril, les résultats n’étant pas significatifs en raison de la situation particulière. L’institut a également annoncé ne pas réaliser de comparaison d’une année à l’autre.

France Inter, RTL et NRJ trio de tête

France Inter garde sa première place, gagnée en avril 2019 après avoir devancé RTL. Elle cumule ainsi près de 6,16 millions d’auditeurs, signe son leadership sur la matinale pour la vingtième vague consécutive. Mais les audiences restent plus basses que l’an passé… et cela permet de creuser l’écart avec RTL. La station Radio Télévision Luxembourg a réuni presque 6,05 millions d’auditeurs sur cette vague de mai-juin 2020. Attention, en termes de part d’audience, RTL devance France Inter avec 13,4% contre 12,4% pour sa rivale. “C’est la première fois que l’on atteint notre record sur deux vagues successives. En ces temps difficiles, RTL devient une valeur refuge“, s’est enthousiasmé Régis Ravanas, directeur général des activités audio du groupe M6.

Sur la troisième place du podium, on retrouve NRJ. La station musicale a regroupé 4,49 millions d’auditeurs sur cette vague. Un joli score qui reste nettement inférieur aux précédents. En effet, NRJ a perdu pas moins de 819 000 fidèles depuis la saison 2018-2019.

Franceinfo sauve les meubles, Europe 1 dégringole

D’une manière générale, les radios musicales affichent des chiffres affaiblis : 33% en audience cumulée contre 37% l’an dernier et 29,9% de part d’audience, soit un point de moins qu’à la même période en 2019.

Mais Médiamétrie rappelle les “conditions de vie très exceptionnelles” sur cette vague d’après confinement. Il faut également préciser que la radio s’écoute le plus souvent hors domicile, par exemple en voiture. La mobilité réduite des Français a donc largement impacté les écoutes. Le média radio est sur cette vague écouté par 40,06 millions d’auditeurs. Un chiffre en baisse de 1,39 million par rapport à l’an passé. Il s’agit là de son plus bas niveau depuis dix-huit ans.

Source: Lire L’Article Complet