Bitcoin : la Chine pourrait de nouveau autoriser le minage, vers une future augmentation ?

Interdites depuis mai 2021, les cryptomonnaies pourraient revenir en Chine. La Commission nationale du développement et de la réforme souhaite connaître l’opinion des citoyens à propos de l’exploitation minière.

Nous vous en parlions récemment. En mai dernier, la Chine a interdit le Bitcoin et les cryptomonnaies plus généralement, accusées d’un désastre écologique. Immédiatement après cette nouvelle, le cours de l’actif numérique numéro un du marché a connu une chute de 50% et l’exode de nombreux mineurs chinois. Mais selon la Coin Telegraph, la Commission nationale du développement et de la réforme de Chine souhaite connaître l’avis du public sur la question tandis que son rival, l’Amérique, devient la nation dominante de l’exploitation minière des cryptomonnaies dans le monde. L’appel à commentaires questionne les « unités pertinentes » et les « personnes de tous les horizons » à propos de leur point de vue sur la question jusqu’au 21 novembre par mail, courrier ou sur un site mis en place par la Commission.

Dans son message, la Chine révèle que le hachage du Bitcoin est passé de 44% à 0% sur son territoire suite à l’interdiction. En 2019, ce taux était à 75%. Les USA affichent désormais 35% puis le Kazakhstan et la Russie suivent avec respectivement 18% et 11%. Si la Chine révise sa position sur le minage des cryptomonnaies, le Bitcoin pourrait bien connaître une hausse après sa percée récente. Certains vont même jusqu’à rêver d’une augmentation de 50%, comme au moment de la mise en place des mesures chinoises. Il semblerait que la place de leader des USA ne plaît pas vraiment à son rival. Les pays sont engagés dans une vaste Guerre froide technologique depuis des années.

Source: Lire L’Article Complet