Calendrier de l’avent : les sextoys à (s’) offrir par Alexandra Hubin

Les températures hivernales s’installent et vous avez envie de faire monter la température à la maison. Et si vous (vous) offriez des jouets sexuels ? Mais est-ce une bonne idée ? Et surtout, comment choisir ces cadeaux coquins ? Les conseils de notre sexologue !

Article sponsorisé par Espace Plaisir

Restez informée

Les Français sont de plus en plus nombreux à utiliser des sextoys. En 2020, une étude Ifop révélait que 51 % des adultes en avaient déjà utilisé un*. Et parmi les interrogés, 6 utilisateurs sur 10 estimaient que ces sextoys participaient à leur bien-être sexuel*. Le sujet est abordé de plus en plus facilement et régulièrement dans les médias et entre copines, et même à la maison, cela vous a donné envie de sortir de votre routine et d’explorer de nouveaux horizons sous la couette. Mais entre les jeux érotiques, les godes, les vibromasseurs et les huiles de massage, vous ne savez plus où donner de la tête ! Vous vous posez de nombreuses questions. Est-ce une bonne idée d’offrir un jouet sexuel à son ou sa partenaire ? Comment aborder le sujet et comment choisir ? Que vous ayez déjà un sextoys mais envie d’en découvrir de nouveaux, ou que vous y intéressiez pour la première fois, les conseils d’Alexandra Hubin, notre sexologue, vous aideront à y voir plus clair. Selon elle, même si le choix est vaste, il n’y a qu’un mot d’ordre à respecter pour les cadeaux coquins : « se faire plaisir ! »

Affoler nos sens

C’est si sensuel un massage avec une huile délicatement parfumée ! C’est l’occasion d’explorer en douceur le corps de l’autre, et surtout de réveiller tous nos sens. Comme au cours d’un repas, où l’on voit, où l’on sent, où l’on goûte ce que l’on mange, Alexandra Hubin nous rappelle que tous nos sens participent à notre plaisir sexuel. Il existe justement des produits destinés à les affoler. « Dans cette période où il fait un peu froid, il existe des bougies de massage » dit-elle. Une fois allumée, la bougie se transforme progressivement en huile chaude de massage, que l’on peut verser délicatement sur la peau de notre partenaire. « Cela provoque une sensation de chaleur, de fluidité… et quand on souffle dessus, on peut provoquer des frissons tout à fait intéressants » souligne-t-elle.

Changer de scénario

Quand on commence à bien se connaître, on peut facilement avoir tendance à prendre des raccourcis et à répéter les mêmes gestes, quitte à finir par s’ennuyer un peu et à voir notre plaisir sexuel diminuer. Alexandra Hubin nous rappelle que se lancer de petits défis peut être une bonne manière de stimuler son imagination et de retrouver d’autres manières de prendre du plaisir en sortant de sa zone de confort. Elle recommande notamment les jeux de dés érotiques : il suffit de les lancer pour découvrir quel lieu, quelle position et quel accessoire vous pouvez explorer ce jour-là !

Utiliser des jouets érotiques

C’est d’eux qu’on parle le plus ! Mais comment choisir entre un vibromasseur et stimulateur clitoridien ? Alexandra Hubin explique comment fonctionnent ces jouets sexuels qui procurent du plaisir par vibration ou par pulsation d’air, ces derniers permettant d’accéder à l’orgasme sans pénétration. Et puis elle suggère de s’intéresser aux objets coquins en verre. « Car le verre a une capacité de rétention de la chaleur et de la fraîcheur assez intéressante, ce qui permet de jouer avec pour avoir d’autres effets ! » poursuit-elle avant de faire quelques suggestions d’utilisation.

Et si vous avez toujours du mal à faire votre choix, sachez que certaines boutiques, comme le loveshop EspacePlaisir, entièrement dédiées au plaisir sexuel proposent des calendriers de l’avent : 24 jouets érotiques, pour réveiller ou entretenir la flamme à la maison et explorer jour après jour de nouvelles facettes de votre intimité et de votre sexualité… C’est Noël avant l’heure.

Article sponsorisé par Espace Plaisir

*Étude Ifop pour Le Passage du Désir.fr réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 30 novembre 2020 auprès d’un échantillon de 2 012 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. Les données sont affichées sur la base des personnes âgées de 18 à 69 ans.

Source: Lire L’Article Complet