“Cendrillon” : les secrets de la robe de bal bleue de Lily James | Vogue Paris

C’est l’un des costumes les plus féériques jamais créés pour le cinéma. Jupons, corset, pantoufles de verre… Retour sur la création de la robe de bal enchantée portée par Lily James dans le live-action “Cendrillon”.

Un carrosse citrouille mythique, des souliers de verre, un bal enchanteur… Le soir où Cendrillon s’échappe des griffes de son horrible belle-mère pour retrouver le prince est gravé dans toutes les mémoires. Parmi les très nombreuses adaptations du conte de Charles Perrault, celle dont on se souvient évidemment le plus c’est la version animée des studios Disney. Une jolie blonde aux grands yeux bleus reçoit de sa marraine la bonne fée une robe scintillante et des pantoufles étincelantes. En 2015, dans sa frénésie des remakes, Disney s’attaque à son classique sorti en 1950 avec une nouvelle version en prises de vue réelles. Comme pour un mariage princier, le public attendait avec impatience de découvrir la robe choisie pour la fameuse scène de bal. Et encore une fois, les studios Walt Disney n’ont pas déçu.

Les inspirations

Pour créer les costumes de son live-action de Cendrillon, Kenneth Branagh fait appel à la costumière triplement oscarisée, Sandy Powell. Victoria : Les Jeunes Années d’une reine, Le Loup de Wall Street ou encore Entretien avec un vampire… le CV de l’artiste est déjà bien rempli. Grande favorite de Martin Scorsese, Sandy Powell est une virtuose du costume de cinéma, passant d’un siècle et d’un univers à l’autre sans ciller. Pour Cendrillon, elle habille la très gracieuse Lily James, révélée au grand public grâce à son rôle de Lady Rose dans Downton Abbey. Taille fine, épaules délicates et port de tête altier, l’actrice britannique incarne la Cendrillon parfaite. Pourtant, malgré l’expérience et les multiples récompenses, cette robe de bal a été un véritable défi. « Le méchant est toujours le plus amusant à habiller », admet Sandy Powell . « Et le protagoniste bon et gentil est toujours le plus difficile. » Elle trouve son inspiration dans les robes sublimes des films hollywoodiens des années 1940-1950 et l’on ne peut s’empêcher de remarquer des similitudes avec les robes que l’on peut voir dans le Rebecca d’Alfred Hitchcock ou encore dans Vacances Romaines avec Audrey Hepburn. Parmi tous les costumes fabriqués pour le film, la robe de bal fut le plus long à imaginer puis à coudre. D’après Sandy Powell, l’exquise tenue bleu céruléen a été fabriquée en huit versions différentes, chacune coûtant environ 12 000 dollars.

La robe bleue de Lily James dans “Cendrillon”

© Walt Disney Pictures France

Une robe de conte de fées

Une fois Lily James officiellement castée pour interpréter Cendrillon, Sandy Powell s’est mise au travail. Pour trouver les bonnes proportions et les nuances de sa robe, il fallait à la costumière un modèle fiable. « Je savais qu’il devait y avoir beaucoup de volumes. Mais on ne peut pas complètement fabriquer un costume pareil sans savoir qui le porterait. » L’artiste étudie toutes les versions précédentes de la robe de Cendrillon et en particulier celle du film d’animation Disney. « Elle devait être différente de celles qui existent déjà sans s’éloigner de celle avec laquelle tout le monde a grandi. D'une certaine manière, je devais m'en tenir à certaines règles, comme le fait qu’elle devait être la plus jolie robe du bal, et devait représenter le rêve de chaque petite fille. Mais quand même, je voulais que ma création soit différente et un peu plus contemporaine » confiait-elle au magazine W. Pour créer sa robe de conte de fées, Sandy Powell travaille une jupe XXL composées de huit couches de soie fine bleue, turquoise et lavande, posées par-dessus la traditionnelle crinoline. Fabriquées en yumissima, un tissu synthétique extrêmement léger (et très cher), les jupons semblent flotter au grès des tournoiements de l’actrice dans les bras du prince. La couche supérieure de la robe est en crêpe de soie fine et très légère, brodée de plus de 111 000 cristaux Swarovski. Et pour rendre la robe de Cendrillon encore plus magique, Sandy Powell reprend l’encolure bateau de la tenue originale du film d’animation de 1950 et lui ajoute une touche de féérie. Sur un col cotonneux comme un nuage, la costumière brode des papillons bleus, symboles de renaissance pour l’héroïne qui prend enfin son envol.

Une taille de guêpe

En contraste avec l’imposante jupe de la robe, la taille de Lily James paraît si fine que le prince, interprété par Richard Madden, pourrait la tenir avec une seule main. Si l’actrice britannique possède déjà une carrure plutôt menue, cette taille de guêpe est accentuée par un corset extrêmement serré qui lui a donné du fil à retordre. Forcée de consommer de la nourriture liquide lorsqu’elle le portait, l’interprète de Cendrillon a aussi souffert lors du tournage de la fameuse scène de bal. Dans un véritable décor de palais royal, Richard Madden et Lily James se retrouvent sur la piste de danse et entament une valse enchantée. Avec la taille étranglée dans un corset minuscule, les longues heures de tournage ont été un défi physique pour l’actrice qui peinait à respirer convenablement. Lily James a pu compter sur un partenaire de danse fiable qui a su la soutenir et rendre le tournage un peu moins difficile. Dans cette séquence au paroxysme du romantisme, Cendrillon et le prince semblent glisser sur le sol avec une aisance parfaitement maîtrisée.

https://www.youtube.com/embed/r-qOgm1sLP0?embed_config={"adsConfig":{"adTagParameters":{"iu":"[object Object]/Youtube-PFP","cust_params":"platform%3Dcompass%26page_slug%3Dculture/article/robe-de-bal-bleue-lily-james-cendrillon%26usr_auth%3Dfalse%26feature_flags%3DadsBlueprint-true%2CarticleEmbedInlineArticles-true%2CdynamicAffiliateDisclaimerTop-true%2ClogoVariation-%2CnativeShareLargeButtonOnTopper-true%2CrelatedContentRecommendations-true%2CseoMetaRobots-true%2CslimNavigation-true%2CstickyBottomArticleAd-true%2CteadsNativeFallback-true%2ConeTrust-true%2Csentry-true%2CtestMultivariant-A%26content_id%3D603e47cd19f3a8bfab1cd54f%26content_type%3Darticle%26template_name%3Darticle%26channel%3Dculture%26subchannel%3Dcinema%26embeds%3Dvideo%26tags%3DActualités%2CCinéma%2Crobes%26experience%3Dcompass%26kvid%3Dr-qOgm1sLP0%26video-embed-index%3D1"},"nonPersonalizedAd":false}}

Les pantoufles de verre

Cendrillon serait-elle vraiment Cendrillon sans ses souliers de verre ? Pour recréer les légendaires pantoufles scintillantes, Sandy Powell a de nouveau collaboré avec Swarovski. Chaque chausson sur-mesure est composé de trois pièces de cristal assemblées avec soin et ornées d’un papillon. Environ 150 heures ont été consacrées au développement de la pantoufle parfaite, avec six versions réalisées avant que le modèle final ne soit décidé. Si les escarpins ont réellement été fabriqués pour être présentés au public, Lily James ne les a pas portés pendant le tournage. « Outre le fait que ces chaussures ont été fabriquées en véritable cristal et pesait chacune un kilo, il était impossible pour Lily James de mettre son pied dedans et de marcher avec. » racontait Sandy Powell au Vogue US. Pendant le tournage, l’actrice portait des chaussures en cuir spécialement conçues par la costumière, qui ont ensuite été transformées en pantoufles étincelantes par ordinateur. Par la suite, de nombreuses marques spécialisées dans la chaussure de luxe ont imaginé l’escarpin de Cendrillon à l’occasion de la sortie du film. Les modèles de Jimmy Choo, Christian Louboutin ou encore Nicholas Kirkwood ont été portés par Lily James aux différentes premières du film et exposés lors de divers évènements promotionnels.

La pantoufle de verre du film “Cendrillon”

© Anthony Harvey/WireImage

Retrouvez aussi sur Vogue.fr :
Christian Louboutin au royaume de Cendrillon
Les plus belles robes de princesse du cinéma
Les robes bleues mythiques du cinéma

https://www.youtube.com/embed/20DF6U1HcGQ?embed_config={"adsConfig":{"adTagParameters":{"iu":"[object Object]/Youtube-PFP","cust_params":"platform%3Dcompass%26page_slug%3Dculture/article/robe-de-bal-bleue-lily-james-cendrillon%26usr_auth%3Dfalse%26feature_flags%3DadsBlueprint-true%2CarticleEmbedInlineArticles-true%2CdynamicAffiliateDisclaimerTop-true%2ClogoVariation-%2CnativeShareLargeButtonOnTopper-true%2CrelatedContentRecommendations-true%2CseoMetaRobots-true%2CslimNavigation-true%2CstickyBottomArticleAd-true%2CteadsNativeFallback-true%2ConeTrust-true%2Csentry-true%2CtestMultivariant-A%26content_id%3D603e47cd19f3a8bfab1cd54f%26content_type%3Darticle%26template_name%3Darticle%26channel%3Dculture%26subchannel%3Dcinema%26embeds%3Dvideo%26tags%3DActualités%2CCinéma%2Crobes%26experience%3Dcompass%26kvid%3D20DF6U1HcGQ%26video-embed-index%3D2"},"nonPersonalizedAd":false}}
Source: Lire L’Article Complet