Ces franchises du jeu vidéo destinées à mourir

Il n’y a pas eu de bon jeu issues de ces licences depuis des années, voire des décennies. Alors forcément, à terme, elles risquent de finir aux oubliettes… 

Si de nombreuses franchises ont su passer les années en se diversifiant, en se renouvelant, et parviennent à maintenir un véritable intérêt auprès des joueurs, d’autres semblent avoir un avenir beaucoup plus incertain. En effet, à force de proposer un peu toujours la même recette, ils ont fini par un peu perdre les fans au fil des années. Et les raisons peuvent être nombreuses, mais une chose semble assez certaine : à moins d’un reboot total, ces licences sont destinées à mourir dans les années à venir.

Sonic

Bon, ça fait déjà des années que Sonic n’est plus au niveau, et a carrément perdu la guerre qui l’opposait dans les années 90 à Mario. Aujourd’hui, Sonic est devenu un guest de luxe sur de nombreux autres licences, mais il ne propose plus grand chose de qualité pour lui-même depuis des dizaines d’années. Et à terme, on ne doute pas que Sonic finira par terminer aux oubliettes.

Watch Dogs

Watch Dogs souffre des mêmes problèmes que la plupart des open-worlds d’Ubisoft : une recette qui ne change jamais, de grands mondes vides, des personnages fades et une narration peu engageante… Watch Dogs Legion en fut le meilleur exemple. Alors forcément, on n’imagine pas la licence durer encore de longues décennies…

Shenmue

Que l’on soit clair : Shenmue III pourrait bien avoir tué la licence Shenmue. On avait pas vu de jeu Shenmue depuis presque 20 ans, et le retour raté de la série après une campagne kickstarter qui a fait des remous pourrait bien avoir scellé le sort de la série pour l’avenir.

Metal Gear

Il est très difficile d’imaginer un jeu Metal Gear sans son créateur, à savoir Hideo Kojima. Depuis que ce dernier est parti de Konami, les projets Metal Gear ont tous été absolument hideux et à des lieues de ce qui a pu être proposé par le passé. Alors à moins d’un rapprochement entre Kojima Productions et Konami, on imagine pas de retour pour la licence culte…

Far Cry

Le constat pour Far Cry est sensiblement le même que pour Watch Dogs : il s’agit une fois de plus d’une licence en monde ouvert sans grand sens ni passion, qui n’a eu de cesse de la jouer « safe », sans prendre aucun risque quant au développement de la série. Tous les Far Cry récents se ressemblent, et ils attirent finalement beaucoup moins de joueurs à l’heure actuelle.

Source: Lire L’Article Complet