Ces mauvaises fins que l'on préfère aux bonnes

Quand un jeu propose de nombreuses fins différentes en fonction des agissements du joueurs, il y a des chances pour que certaines d’entre elles soient moins intéressantes. Le problème, c’est quand une mauvaise fin est finalement plus satisfaisante que la bonne…

C’est un peu le problème de ces jeux qui proposent des tas de fins différentes : certaines d’entre elles peuvent potentiellement être beaucoup plus faibles que d’autres. Mais généralement, tout est fait en sorte pour que la “bonne fin”, celle que le joueur doit tout faire en sorte pour atteindre, soit la plus satisfaisante pour ce dernier. Le souci, c’est quand une “mauvaise fin” est finalement plus intéressante que celle originellement prévue comme étant la bonne par le studio responsable du jeu. Et pourtant, ça arrive ! Alors attention, ici on va aborder des fins de jeux : tu es prévenu, il y aura des spoilers.

Metal Gear Solid

Dans le premier MGS, on ne connaît pas vraiment Solid Snake, qui reste un personnage très mystérieux. Ce n’est qu’à la fin du jeu que l’on commence un peu à le connaître, alors que Snake et Meryl se tirent en moto vers un happy ending magnifique. Mais il y a une autre issue : plutôt que de se tirer avec Meryl, il peut partir avec Otacon, ce qui est considéré comme une mauvaise fin. Car Meryl doit mourir pour ça. Mais Otacon gagne vraiment en personnalité dans cette nouvelle fin.

Rayman 2 : The Great Escape

Dans Rayman 2 The Great Escape, un incroyable trésor rempli d’or et de richesses est proposé au joueur après qu’il soit parvenu à défaire un des boss du jeu. On peut décider de l’accepter (ce que la plupart des joueurs ne fera pas), ou le refuser et continuer sa quête vers la vraie fin du jeu. Si cependant, on décide de prendre l’or, alors on a droit à une fin alternative, où Rayman est en kiff sur une île déserte, obèse.

Star Wars : The Force Unleashed

La bonne fin de Star Wars The Force Unleashed est la suivante : notre protagoniste, StarKiller (et l’apprenti de Dark Vador), meurt des mains de l’empereur, et devient un martyr pour la nouvelle alliance rebelle. Mais voilà, il y a une autre fin alternative beaucoup plus cool, dans laquelle tu tues Dark Vador, et tu tentes de tuer l’empereur également. Finalement, après avoir perdu le combat, Starkiller est reformé en tant qu’espèce de super soldat cyborg. Une fin beaucoup plus fun.

Cuphead

Bon déjà, pour voir une fin dans Cuphead, faut être chaud. Le jeu est très difficile. Mais la fin classique est celle dans laquelle tu affrontes Satan lui-même. Il te propose d’ailleurs de le rejoindre. Tu peux refuser, auquel cas tu auras droit à la bonne fin normale, mais si tu acceptes l’offres du diable, on a droit à une musique alternative pour la fin et l’écran d’accueil, et en plus Cuphead et Mugman devient complètement fous. Et t’as même pas à combattre le diable !

Streets of Rage

Quand on parvient à atteindre le bureau du big boss de Street of Rage, Mr X, il nous offre un deal : on peut le rejoindre dans son but de domination du monde, ou le refuser, ce qui nous pousse à la combattre. En gagnant, on a un happy ending. En revanche, si on fait le jeu en coop, une autre fin se présente à nous : un joueur peut rejoindre Mr X, tandis que l’autre refuse. Et là, les deux joueurs se combattent à mort ! C’est quand même plus intéressant…

Source: Lire L’Article Complet