Cette chasseuse tue une girafe et se photographie avec son cœur, créant l'indignation

Il s’agissait selon eux d’un “‘cadeau idéal” pour la Saint-Valentin. Afin de célébrer la fête des amoureux, le mari de Merelize Van Der Merwe a dépensé un peu plus de 1.700 € pour offrir à sa femme une partie de chasse dans un parc à gibier, et qu’elle réalise son rêve : poser avec le cœur d’une girafe qu’elle vient d’abattre. Une photographie partagée sur son Facebook le 13 février 2021, qui n’a pas manqué de provoquer la colère des internautes du monde entier.

Un trophée jugé cruel

  • A Mogadiscio, une jeune femme défie les stéréotypes au volant de son taxi

    AFP

  • La lumière du soleil transforme une chute d'eau en « cascade de feu »

    KameraOne

  • Le nouveau film Air France de consignes de sécurité à bord

    Le Figaro

  • Au CHU de Nice, "plus de 95 % d’occupation" et des patients de plus en plus jeunes

    AFP

  • «Le lien entre climat et sécurité est indéniable», selon Emmanuel Macron

    Le Figaro

  • États-Unis: des avions atterrissent sur un lac gelé dans le New Hampshire

    Le Figaro

  • Le Skyhall de l'aéroport de Bruxelles transformé en centre de vaccination

    AFP

  • Loana hospitalisée après une overdose : son ex Fred Cauvin réagit

    Non Stop People

  • Un passager filme le moteur défectueux d'un Boeing 777 en plein vol

    KameraOne

  • Nigeria: libération de 53 otages kidnappés dans un bus

    AFP

  • À Lyon, des agriculteurs manifestent contre les menus sans viande dans les cantines scolaires

    Le Figaro


  • A Mogadiscio, une jeune femme défie les stéréotypes au volant de son taxi
    Dix-neuf ans, divorcée, elle conduit un taxi dans un des pays les plus dangereux et conservateurs au monde: en prenant chaque jour le volant pour faire vivre sa famille, Asha Mohamed défie les conventions en Somalie. Depuis un an, la jeune femme sillonne les rues de la capitale somalienne Mogadiscio dans son taxi blanc, une démarche rare et mal perçue dans une société somalienne dominée par un islam conservateur et au fonctionnement clanique et patriarcal.


    AFP


  • La lumière du soleil transforme une chute d'eau en « cascade de feu »
    Chaque année, des milliers de personnes viennent assister à un phénomène naturel fascinant en Californie, qui donne l'impression que la chute d'eau de Horsetail Fall dans le parc national de Yosemite, s'embrase au coucher du soleil.


    KameraOne


  • Le nouveau film Air France de consignes de sécurité à bord
    La compagnie aérienne présente son nouveau film, joyeux et élégant, mettant en lumière les sites touristiques les plus iconiques de l'Hexagone. Un film à découvrir à bord des vols long-courrier Air France à compter du 1er mars 2021.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

“Vous êtes-vous déjà demandé à quel point le cœur d’une girafe est grand ? Je suis aux anges avec mon GROS cadeau de Saint-Valentin”, commente la trentenaire originaire d’Afrique du Sud, alors qu’elle pose l’organe de la girafe en main (âmes sensibles, s’abstenir), le corps sans vie de l’animal sur le sable en arrière-plan. Un cliché qui a choqué, si bien qu’une pétition a été lancée dans le but de “bannir la massacreuse Merelize van der Merwe de Facebook“.

Comment s’exposer avec le cœur d’une pauvre girafe assassinée. Comment être aussi fière d’un tel acte ?

Nous devons les protéger de ce genre de psychopathe, sociopathe !!!! @[email protected]@[email protected] https://t.co/PFztjUIZwa

La chasseuse, pourtant, n’y voit aucun mal. Au contraire. Elle soutient que tuer les spécimens vieillissants aiderait à sauver les espèces menacées dans le pays, car elles développeraient ainsi une “nouvelle génétique solide” — une affirmation vivement rejetée par les défenseurs de l’environnement. Elle indique aussi que sa partie de chasse aurait donné du travail à onze personnes et que la viande aurait permis de nourrir de nombreux habitants.

Plus de 500 animaux à son actif

Finalement, Merelize Van Der Merwe a également révélé qu’elle avait publié ce cliché pour narguer le lobby des droits des animaux. Et elle n’en est pas à son coup d’essai. D’après le média britannique Mirror, elle aurait commencé à chasser à cinq ans et aurait tué depuis jusqu’à 500 animaux (lions, léopards, éléphants…). Son histoire rappelle d’ailleurs celle d’une Américaine, qui avait créé l’indignation en 2018 après avoir abattu une girafe.

Source: Lire L’Article Complet