Comment bien choisir son couchage d’appoint ?

Petit appartement ou grande maisonnée : tout le monde a besoin d’un couchage d’appoint. On vous aide à trouver celui qu’il vous faut.

Restez informée

Recevoir famille et amis : les occasions d’accueillir un ou des invités chez soi pour la nuit sont nombreuses. Il existe des solutions tout confort à destination de ceux qui vont rester longtemps à la maison, comme des couchages plus rudimentaires pour séjours éphémères. A chacun ses avantages et ses inconvénients.

De quoi ai-je besoin ?

Les spécialistes du couchage d’appoint le savent bien, on les choisit d’abord sur des critères esthétiques. Pourtant, il convient avant tout achat de se poser les bonnes questions. A commencer par celle de la place.

• J’opte pour un canapé-lit ? Mieux vaut savoir qu’un couchage en 140cm de large impose, à l’ouverture, un débattement de 210 cm.

• Est-ce que je veux un système performant et/ou une solution économique ? Les prix varient de 300€ à 3000€. Sans surprise, la qualité a toujours un coût.

• Qui va dormir dans ce lit ? Un dos fragile réclamera un bon matelas, une personne plus jeune se contentera d’une structure en mousse… Ne prenez aucune décision sans faire un état des lieux préalable.

Le canapé-lit

  • Les avantages. Esthétique et confort sont au rendez-vous. On a tout à la fois un joli canapé, une vraie assise et un bon lit.
  • Les inconvénients. Parfois le prix. Mais mêmes les éditeurs spécialisés font des efforts.
  • Les points à surveiller. S’inquiéter de l’épaisseur du matelas : pas moins de 12/13 cm d’épaisseur. Et de la qualité du revêtement. Privilégiez les tissus avec traitement antitaches si on a des enfants.

La banquette-lit

  • Les avantages. Daybed, méridienne, clic clac, ces solutions sont plus légères. Décoratives, elles sont aussi plus faciles à intégrer dans un petit espace. Et souvent moins chères.
  • Les inconvénients. On perd en confort. Quand le matelas est l’assise, les performances de l’un et de l’autre sont moins bonnes.
  • Les points à surveiller. Vérifiez que le couchage sera suffisant. Le daybed, très en vogue, n’accueille qu’une seule personne… et pas très grande de surcroît.

Le meuble-lit

  • Les avantages. C’est LA solution optimisation de l’espace. Tout est imaginable ou presque, le lit peut se cacher derrière une bibliothèque, un bureau, une armoire, un canapé, etc.
  • Les inconvénients. Le prix. Le meuble lit se conçoit sur mesure, forcément plus cher qu’un simple canapé-lit et un meuble d’appoint.
  • Les points à surveiller. Avoir suffisamment de hauteur sous plafond et un plancher parfaitement plan.

Le lit gigogne

  • Les avantages. Une solution confort avec son vrai matelas. De plus , il est facile à manier. Idéal pour les chambres d’enfants, les premiers appartements comme les studios.
  • Les inconvénients. Cette option impose un coffrage qui n’est pas toujours très esthétique.
  • Les points à surveiller. Vérifiez que le second lit s’adapte à la hauteur du premier pour se transformer en un lit deux personnes.

Un couchage d’appoint ni vu ni reconnu

Dans les petits espaces, on a particulièrement besoin de camoufler les solutions d’appoint. Nos trucs et astuces pour disposer d’un lit supplémentaire sans qu’il se remarque.

Le futon. Replié en deux pour servir d’assise, quelques coussins en guise de dossier, et le tour est joué.

2 ou 3 matelas de sol. Parfait pour composer un canapé nomade. On superpose un ou deux matelas en guise d’assise et on glisse le troisième contre le mur pour servir de dosseret.

Le lit de camp. Tendance, il est facile à replier et à stocker à l’intérieur comme à l’extérieur.

La chauffeuse en mousse. Ultra-légère. On la déplie et on la replie d’un seul geste.

Le pouf magique. Il peut servir de repose pied ou même de table d’appoint. Il cache en réalité un lit 1 place (notamment chez Bo concept).

A lire aussi :

⋙ Literie : je change de matelas

⋙ Rangement maison : 4 astuces pour bien plier et ranger son linge de lit

⋙ Comment savoir si j’ai des punaises de lit ? 9 endroits à vérifier d’urgence

Source: Lire L’Article Complet