Coronavirus. L’orchestre de Bretagne redouble de prudence

Pour chacun de ses concerts, l’orchestre national de Bretagne donnera deux représentations dans des salles à moitié pleines. Des mesures de distanciation sont en vigueur au sein de l’orchestre. Explications de Marc Feldman, son directeur

Deux questions à Marc Feldman, directeur de l’orchestre de Bretagne

Accueillir des spectateurs masqués dans une salle pleine est autorisé et pourtant les concerts de l’OSB se feront en demi-jauge, pourquoi ?

Il y a quelques semaines, nous n’avions pas de consignes et il y avait des doutes sur des cas de Covid autour de nous. Alors nous avons préféré être très prudents pendant quelques mois, plutôt que d’être trop optimiste et de revenir en arrière. Pour chaque concert au programme, il y aura deux représentations à 18 h et 21 h. C’est pas mal, non ? On peut ainsi terminer tôt ou au contraire profiter de la soirée. C’est une formule que l’on pourrait garder à l’avenir pour certains concerts.

Vous avez pris des mesures de distanciation au sein de l’orchestre ?

Les musiciens sont autorisés à jouer sans masque, mais avec une distance de 1,50 m entre ceux qui jouent d’instruments à cordes et 2 mètres entre les cuivres. Cela veut dire que certains lieux comme l’opéra ne pourront accueillir qu’une trentaine de musiciens, alors que l’orchestre au complet en compte 46. Au couvent des Jacobins par contre, tout l’orchestre pourra être accueilli. Mais je veille à ce que l’ambiance au sein de l’orchestre ne soit pas trop affectée par une trop grande distanciation.

Est-ce que la programmation de la saison 2020-2021 s’en ressent ?

Jusqu’en janvier je privilégie les musiciens français et j’espère qu’à partir de janvier les musiciens internationaux pourront revenir. En attendant le paquebot reste à quai, mais on fait la fête !

Source: Lire L’Article Complet