Covid-19 : faut-il mettre tous les cas contact en quarantaine ?

L’Organisation Mondiale de la Santé a émis de nouvelles recommandations pour faire face à la hausse des nouveaux cas de coronavirus en Europe. L’institution a notamment préconisé de “mettre tous les cas contacts en quarantaine.”

Restez informée

Le 11 septembre dernier, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la réduction du temps de quarantaine pour les cas contacts. La durée d’isolement est désormais fixée à 7 jours après un contact avec une personne infectée par la Covid-19. Depuis plusieurs semaines, l’Europe assiste à une nouvelle recrudescence des cas de coronavirus. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le suivi des cas contacts est difficile sur le Vieux-Continent.

Covid-19 : des nouvelles recommandations pour les cas contacts

“Mettez les cas contacts en quarantaine”, a préconisé Michael Ryan, le directeur des urgences sanitaires à l’OMS aux autorités européennes. “Si j’avais un voeu magique pour améliorer une chose que nous pouvons réellement améliorer, et changer la donne, ce serait de s’assurer que chacun des individus en contact avec un cas confirmé de Covid soit mis en quarantaine pour la durée nécessaire afin de casser la chaîne de transmission”, a t-il complété lors de sa conférence bi-hebdomadaire à Genève.

Selon Michael Ryan, les nouveaux cas de Covid-19 ont explosé en moins d’une semaine : “Environ la moitié des membres de la région européenne de l’OMS (qui en compte 48) ont vu une hausse de 50% du nombre d’infections”, a t-il souligné. Certains pays européens ont donc mis en place de nouvelles mesures sanitaires pour réduire la circulation du virus. En France, le gouvernement a notamment instauré un couvre-feu en Île-de-France et dans 8 autres métropoles.

L’OMS est également inquiète face à l’augmentation des hospitalisations et des décès. L’organisation a recommandé aux pays européens de ne pas relâcher le traçage des cas contacts. “Je sais que les gens en ont assez, mais ce virus a montré que si nous baissons la garde, il peut ressurgir à toute vitesse et menacer les hôpitaux et les systèmes de santé”, a averti Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS.

Source: Lire L’Article Complet