Covid-19 : les patients hospitalisés seraient de plus en plus jeunes, comment l'expliquer ?

La moyenne d’âge des patients atteints de Covid-19 et hospitalisés aurait diminué. L’arrivée des variants ou les premiers effets de la vaccination sur les personnes âgées peuvent-ils expliquer cette tendance ? Eléments de réponse.

Restez informée

“On hospitalise de plus en plus de personnes âgées entre 50 et 65 ans sans comorbidités, sans pathologie associée… On ne les avait pas ces derniers mois”. C’est ce qu’a déclaré le professeur Michel Carles, chef du service de pointe d’infectiologie à l’hôpital l’Archet de Nice, à France Bleu Azur ce jeudi 18 février.

Et il n’est pas le seul à faire ce constat : à Marseille aussi, des professionnels de santé ont observé ce rajeunissement des personnes hospitalisées à cause de la Covid-19. “Les patients de moins de 65 ans représentent par moment plus de la moitié de nos admis”, explique à France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur le Dr Gary Duclos, en charge d’une des unités de réanimation Covid de l’Hôpital-Nord. C’est également le cas à Dunkerque, où la moyenne d’âge des patients serait de “7 ans inférieure” par rapport aux à celle constaté lors des deux confinements, explique sur RMC Patrick Goldstein, chef du pôle urgence et du Samu du Nord.

Covid-19 : les jeunes davantage touchés par les variants ?

Comment expliquer cette tendance ? Les variants, qui circulent en France depuis plusieurs mois, pourraient toucher davantage les jeunes. Dans son point épidémiologique du 18 février, Santé Publique France indique que la plus forte proportion de suspicions de variant britannique est observée chez les 0-9 ans (44,6%) et chez les 30-39 ans (40,8%). “Cette proportion diminuait ensuite avec l’âge pour atteindre 20,3% chez les 90 ans et plus”, est-il écrit.

En cause notamment ? La plus grande contagiosité de cette mutation par rapport à la souche classique du virus. “Peut-être que ce variant a une spécificité un peu plus marquée pour une population moins âgée, pas forcément parce qu’il s’en prend par nature plus facilement à eux mais plutôt car ils ont davantage de contacts sociaux”, précise dans Le Parisien le Pr Carole Ichai, cheffe du service de réanimation de l’hôpital Pasteur de Nice.

Les premiers effets de la vaccination se font-ils sentir ?

Ce diminution de la moyenne d’âge des patients atteints de Covid-19 hospitalisés pourrait-elle être la conséquence des premiers effets de la vaccination ? Il est encore trop tôt pour l’affirmer. Cependant, dans son dernier point épidémiologique, Santé Publique France note une baisse du nombre de cas de Covid-19 chez les personnes âgées, qui ont été les premières à bénéficier du vaccin. “Selon les données issues de Vaccin Covid, 22,5% de la population âgée de 75 ans et plus avait reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19 au 16 février 2021 ; il en était de même pour 74,4% des résidents d’Ehpad ou d’USLD”, peut-on lire.

Interrogé par Le Parisien, le Pr Emmanuel de la Coussaye, chef des urgences au CHU de Nîmes, relativise les effets du vaccin à l’hôpital à ce stade. “On est au bout de la chaîne, donc a priori la vaccination n’a pas encore de gros impact sur la situation à l’hôpital”, rappelle-t-il.

Pour expliquer la diminution du nombre de cas de Covid-19 chez les plus de 75 ans, Santé Publique France avance une autre hypothèse : ce phénomène “pourrait refléter une attention particulière à éviter les situations d’exposition à risque des plus âgés”.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : les jeunes sont-ils vraiment davantage touchés depuis la fin du confinement ?

⋙ Covid-19 : une étude explique comment la météo influence le virus

⋙ “Cet été, c’est terminé” : les prévisions rassurantes d’un épidémiologiste sur la crise du Covid-19

Source: Lire L’Article Complet