Covid-19 : pourquoi les femmes auraient une meilleure réponse immunitaire

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, les hommes sont plus gravement touchés et succombent plus au coronavirus que les femmes. Mais comment expliquer ce constat ? Selon une récente étude, la réponse immunitaire des femmes contre le virus pourrait être plus forte que celle de la gent masculine.

Restez informée

Nous ne sommes pas tous égaux face au coronavirus. Certaines catégories de la population, comme les personnes âgées, les femmes enceintes ou encore les malades chroniques, sont plus susceptibles de contracter la Covid-19 et de développer des graves complications. Mais ils ne sont pas les seuls. Si les affections chroniques et l’âge sont des facteurs de risque de la maladie, le sexe est également une caractéristique qui augmente la probabilité de développer le coronavirus. Pour preuve : les hommes sont davantage touchés par la Covid-19 que les femmes.

Pourquoi les femmes sont-elles moins exposées au coronavirus que les hommes ? C’est la question à laquelle des scientifiques de l’Université de Yale, aux Etats-Unis, ont cherché à répondre. Pour cela, ils ont réalisé une étude parue dans la revue Nature ce 26 août, qui s’intéresse à la réponse immunitaire des hommes et des femmes contre la Covid-19.

Afin de mener à bien cette étude, ils ont analysé les réponses immunitaires de 17 hommes et 22 femmes, qui ont été admis à l’hôpital après avoir été infectés par la Covid-19. Les scientifiques ont exclu les patients mis sous respiration artificielle et ceux prenant des médicaments, qui affectent le système immunitaire, “pour s’assurer que nous mesurons la réponse immunitaire naturelle au virus”, a déclaré au New York Times, le professeur Akiko Iwasaki, un des auteurs de l’étude.

Covid-19 : l’action des lymphocytes T des femmes était plus forte que celle des hommes

Les chercheurs ont découvert que les hommes et les femmes développaient différents types de réponse immunitaire à la Covid-19. Chez les femmes, l’action des lymphocytes T (qui détruisent les cellules infectées et sont donc responsables de la réponse immunitaire) était nettement plus forte que chez les hommes. La réponse de leurs lymphocytes T était également plus forte lorsqu’elles étaient âgées.

“Nous avons constaté qu’une mauvaise réponse des lymphocytes T était corrélée à l’âge des patients et était associée à une aggravation de l’évolution de la maladie chez les hommes”, précisent les scientifiques dans l’étude.

Covid-19 : les hommes produisaient plus de cytokines que les femmes

Les auteurs ont également observé que les hommes présentaient des taux plus élevés de cytokines (des molécules sécrétées par un grand nombre de cellules et impliquées dans le développement et la régulation des réponses immunitaires) que les femmes. Cette production excessive de cytokines est à l’origine de l’”orage de cytokine”, une violente réponse inflammatoire qui se manifeste chez certains patients atteints de formes graves de la Covid-19. “Ces différences peuvent impliquer une susceptibilité accrue des hommes à cette maladie”, a souligné le professeur Akiko Iwasaki.

“Ces résultats constituent une base importante pour le développement d’une approche basée sur le sexe pour le traitement et les soins des hommes et des femmes atteints de la Covid-19”, ont conclu les chercheurs.

Source: Lire L’Article Complet