Covid long : une nouvelle étude détaille les symptômes étonnants qui peuvent perdurer des mois après l’infection

Les patients souffrant de “Covid long” peuvent encore ressentir des signes de la maladie plusieurs semaines ou mois après la contamination. Selon une récente étude, plus d’une centaine de symptômes seraient associés à cette forme longue du coronavirus. Dans ces travaux, les chercheurs ont identifié des manifestations atypiques. Découvrez lesquelles.

Restez informée

Depuis le début de la pandémie, plusieurs études ont été menées pour mieux comprendre le phénomène de Covid long. La dernière en date : une étude publiée le 15 juillet dans la revue EClinicalMedicine de The Lancet. Les scientifiques ont suivi des patients qui souffrent de cette forme longue du coronavirus car “peu d’études systématiques ont été menées auprès de cette population. (…) On en sait relativement peu sur la composition et la gravité des symptômes, l’évolution clinique attendue, l’impact sur le quotidien et le retour à l’état de santé initial.”

Covid long : 203 symptômes sont associés à cette forme longue du coronavirus

Pour les besoins de ces travaux, les chercheurs ont interrogé, par le biais d’une enquête en ligne, 3.762 individus identifiés comme atteints d’un Covid long, et ce dans 56 pays. Selon l’étude, les participants présentaient des symptômes du coronavirus pendant plus de 28 jours. Les données ont été recueillies du 6 septembre au 25 novembre 2020.

Les scientifiques ont découvert que 203 symptômes étaient associés au Covid long. “Au cours de leur maladie, les participants ont présenté en moyenne 55,9 symptômes, dans 9,1 systèmes organiques (à savoir des groupes d’organes)”, peut-on lire dans les recherches. D’après les résultats de l’étude, la durée du rétablissement était estimée à plus de 35 semaines pour la majorité des participants (91%).

Les symptômes étonnants associés au Covid long

“Beaucoup de services post-Covid se sont concentrés sur la réadaptation respiratoire. Il est vrai que beaucoup de patients souffrent d’essoufflement, mais ils ont aussi beaucoup d’autres types de symptômes auxquels les médecins doivent fournir une approche plus globale”, a déclaré Athena Akrami, neuroscientifique à l’University College de Londres et auteure principale de l’étude.

Les auteurs de l’étude ont identifié des symptômes atypiques chez les personnes souffrant de cette forme longue de la Covid-19. Ils ont remarqué que certains patients présentaient :

  • Des règles anormalement abondantes ou irrégulières
  • Un rétrécissement du pénis et des testicules
  • Une ménopause précoce
  • Une certaine agressivité
  • Une colère
  • Une apathie
  • Des délires
  • Un larmoiement
  • Des hallucinations
  • Une incapacité à pleurer ou à bâiller

Quels signes reviennent fréquemment chez les patients “Covid long” ?

Dans cette étude, les chercheurs ont aussi dressé la liste des symptômes les plus courants au-delà de six mois chez les patients atteints de “Covid long”.

Parmi les signes les plus fréquents, on retrouve :

  • La fatigue
  • Un malaise post-exercice
  • Des troubles cognitifs
  • Des troubles sensoriels
  • Des problèmes de mémoire
  • Des maux de tête
  • Des problèmes respiratoires (essoufflements)

Les autres signes cliniques identifiés chez les individus atteints de cette forme longue du coronavirus sont :

  • Une thrombose
  • Une pression artérielle élevée ou basse
  • Des veines gonflées
  • Un rythme cardiaque rapide
  • Des démangeaisons
  • Des ongles fragiles ou décolorés
  • Une éruption cutanée
  • Une peau qui pèle
  • Une constipation
  • Une diarrhée
  • Des douleurs abdominales
  • Une rapide sensation de satiété
  • Une perte d’appétit
  • Des nausées
  • Des vomissements
  • Une paralysie faciale
  • Des douleurs aux oreilles et aux yeux
  • Une perte d’audition
  • Une conjonctivite
  • Un mal de gorge
  • Une perte de vision
  • Des allergies
  • Le zona
  • Des douleurs articulaires et musculaires
  • Une anxiété
  • Une dépression
  • Une confusion
  • Un manque d’attention
  • Des frissons
  • Des sueurs
  • Une fièvre

Source : EClinicalMedicine de The Lancet

Source: Lire L’Article Complet