Décoration intérieure : les règles d’or pour la réussir

Décorer sa maison, voici une activité qui ne connaît pas la crise. Boom du télétravail, des résidences secondaires, des logements airbnb, etc : les raisons sociétales qui poussent à se concentrer de plus en plus sur la décoration intérieure sont nombreuses. Certain.e.s vont même jusqu’à franchir le cap du changement d’orientation pour en faire leur métier. Un métier séduisant qui peut aussi, rassurez-vous, être un passe-temps, une passion à condition cependant de suivre quelques règles de bases…

Connaître les bases de la décoration d’intérieur

Comme n’importe quel domaine, la décoration d’intérieur a ses règles. Des règles faciles à assimiler et à suivre si on est disposé à analyser son intérieur comme il faut et si l’on est doté d’un brin d’imagination. Car apprendre à décorer sa maison n’est pas une science dogmatique. Si la décoration rencontre un si franc succès ces dernières années c’est aussi dû à sa formidable opportunité de laisser chacun créer un univers singulier, propre à ses valeurs et sa personnalité. Si le respect des couleurs, de l’équilibre des motifs et des matières, de la mise en valeur des volumes constituent les règles de base d’une décoration réussie, l’imagination et la fantaisie ne doivent pas déserter cet art de la mise en scène de son chez soi.  

Règle n°1 : respecter la règle des couleurs dans une pièce

Choisir des couleurs pour son intérieur est un passage primordial quand on se lance dans la décoration d’une maison ou d’un appartement. On a pour coutume de beaucoup fantasmer leur emploi et leur combinaison, et pour cause les couleurs révèlent tout de suite une personnalité, un goût prononcé. Hélas, les utiliser pour décorer un salon ou une chambre n’est pas toujours une mince affaire.

La règle en déco veut qu’on ne puisse pas utiliser plus de trois couleurs dans une pièce. Trois couleurs maximum c’est la garantie d’une harmonie respectée et par conséquent d’une élégance qui saute aux yeux. Dans une chambre par exemple, on pourra imaginer des murs blancs, accompagnés d’une parure de lit et de rideaux bleu Klein soutenus par des tapis et appliques beiges. L’idée n’est pas seulement de ne pas mixer trop de couleurs mais surtout de mixer les bonnes couleurs au sein de la même pièce. Les teintes nude sont ainsi plus appréciées dans des pièces plus intimes car faciles à décliner. Tandis que si l’on possède un certain faible pour une couleur à forte personnalité comme le rouge ou le orange, on se concentrera sur une belle pièce de cette couleur seulement sans chercher à la décliner aux quatre coins de la pièce. Autres règles concernant les couleurs à connaître avant de se lancer dans une rénovation des lieux : chaque pièce a sa palette de couleurs conseillées. Le bureau nécessitera des teintes qui favorisent la concentration comme le bleu et le violet quand le coin nuit aura besoin de nuances apaisantes comme le beige ou le rose nude. 

Règle n°2 : maîtriser l’éclairage pour décorer son intérieur

Cela peut paraître surprenant et pourtant l’éclairage occupe une place importante dans la liste des règles de la décoration intérieure. Au même titre que les couleurs employées, sa présence ou son absence justement donne tout de suite le ton d’un lieu. Ici encore tout n’est question que d’équilibre. L’éclairage d’une pièce doit être agréable sans être agressif. Un vrai challenge en somme.

Pour réussir l’éclairage d’une pièce, il faut observer sa pièces. Fenêtres, orientation, couleurs présentes sont les éléments qui peuvent nuire à la lumière naturelle comme au contraire la sublimer. Dans tous les cas, il faudra miser sur plusieurs sources de lumière pour les différentes heures de la journée. La suspension sera quasi inévitable. Les appliques murales conseillées en supplément pour les petits espaces. Enfin les lampes d’appoint du type lampadaire, lampe à poser déco ou liseuse seront les bienvenus pour gagner non seulement en éclairage ponctuel mais aussi en charme. Plus les petites lampes sont nombreuses, plus le sentiment de pièce cosy sera renforcé.

  • Décoration murale originale : toutes nos idées déco pour habiller vos murs !
  • Top 10 des erreurs déco à ne pas commettre

Règle n°3 : respecter et mettre en valeur les volumes des lieux 

L’expression « avoir un compas dans l’œil » est la meilleure des alliées quand on commence à réfléchir à l’aménagement d’une pièce. Car si la décoration est une affaire de goût c’est aussi ex-aequo une affaire d’observation. Avant de meubler et décorer une pièce, il faut à tout prix l’observer dans les moindres détails pour comprendre 1/ son volume 2/ ses défauts 3/ ses avantages pour enfin envisager de faire coexister les trois sans encombre. Comment gommer les défauts et sauvegarder les avantages ? Avec l’aide de bonnes idées déco et des bons meubles vous devriez y arriver sans problème !

Priorité donc aux mesures des lieux pour ne pas créer un déséquilibre trop évident et corrompre l’architecture de la pièce. Pas question de faire entrer un mini canapé deux places dans un grand salon et inversement ou de faire entrer une grande armoire dans une petite chambre. L’essentiel est de mettre en scène des meubles au volume similaire et de créer des espaces aérés et cosy à la fois. Pour atteindre le Saint-Graal de la pièce savamment décorée, déterminez en amont vos besoins au quotidien : plus de fauteuils ou de canapé, faut-il faire cohabiter un salon et un salle à manger dans la même pièce, avez-vous besoin de tapis pour créer des espaces au sein de la même pièce ? Toute une série de questions qui vous guidera vers une meilleure compréhension des lieux et de leur évolution. 

Règle n°4 : choisir les bons revêtements de sol et de mur 

Au même titre que les couleurs employées et les meubles sélectionnés, les revêtements de sol comme de mur jouent un grand rôle dans l’atmosphère d’une pièce. Un revêtement en parquet n’aura ainsi pas le même effet qu’un revêtement en béton ciré dans une pièce. Au même titre que les meubles, les revêtements définissent ainsi le style de la pièce. Certains d’entre eux sont plus faciles à associer à des styles chaleureux comme le style bohème ou scandinave. D’autres au contraire seront plus emprunts d’un caractère industriel voire même design. 

Les revêtements très visuels comme une peinture clinquante ou un papier peint original peuvent très bien définir le ton d’une pièce. Au même titre qu’une belle cheminée, un encadrement de porte original ou une ouverture vers l’extérieur, ce sont des détails de taille qui peuvent être susceptibles d’incarner le support de départ au nouveau décor que l’on souhaite créer. Car la décoration d’intérieur est comme un puzzle géant. On part d’une idée, généralement un matériau, et on va élaborer un environnement tout autour en mixant différentes teintes et matières. Des éléments qui vont créer une harmonie au coeur de la pièce. Cette technique permet de mieux visualiser sa future déco, de mieux se projeter et de mieux créer son univers.

Règle n° 5 : ne surcharger pas les pièces

Avec les années, il est normal de cumuler foule de petites pièces déco et de meubles adorés, cependant quand on se lance dans la décoration de son intérieur il faut prendre le temps de sélectionner les pièces que l’on affectionne et laisser aux brocantes en ligne et autres sites de revente d’objets et meubles les pièces inutiles au quotidien. En un mot : il ne faut pas surcharger les pièces de la maison. En suivant cette règle, vous gagnerez sur tous les tableaux : en espace et donc en fluidité dans la circulation au sein de la pièce mais aussi en temps grâce au ménage et au tri intempestif que vous vous éviterez au quotidien. Ne pas surcharger une pièce ne signifie pas pour autant la rendre insipide ou la débarrasser de son âme. Créer une pièce lumineuse qui respire et par conséquent donne envie à ses habitants comme ses visiteurs d’y passer du temps passe nécessairement par une sélection pointilleuse et personnel des pièces qui ont droit d’y être exposé. 

Règle n° 6 : tester avant de vous lancer 

Un dernier conseil avant de vous lancer, pour éviter le “déco faux pas”, choisissez vos échantillons de tissus, de rideaux, de matériaux. Positionnez-les, les uns à côté des autres, devant vous à la lumière du jour et exposez-les le soir à la lumière artificielle pour pouvoir observer l’ambiance créée et faire l’impasse ainsi sur les mauvaises surprises.

Et voilà vous n’êtes peut être pas diplômée décoratrice ou décorateur d’intérieur, mais vous connaissez le b.a.ba du métier dorénavant ! 

Source: Lire L’Article Complet