Des vaccins sans aiguille contre le Covid-19 ? C'est peut-être pour bientôt

De nombreux problèmes sont survenus durant la pandémie de Covid-19. Tout d’abord, rappelez-vous, il y a eu des pénuries de masques ou de gels hydroalcooliques, ce qui avait entrainé une hausse des prix phénoménale de ces deux produits pourtant vitaux. Plus récemment, les campagnes de vaccination sont au ralenti à travers le monde car la production peine à suivre.

  • Ça peut vous arriver : Julien Courbet hallucine en découvrant les dégâts occasionnés dans un appartement loué sur AirBnb

    Télé Loisirs

  • Rixe dans l'Essonne: «On n'avait jamais atteint ce niveau de gravité», réagit le maire de Boussy-Saint-Antoine

    Le Figaro

  • Covid-19: le confinement fait la fortune d'un distributeur de puzzles

    AFP

  • Dauphins: hécatombe sur le littoral français

    Le Figaro

  • Énorme incendie au Texas après une collision entre un camion et un train

    KameraOne

  • Grippe aviaire: la situation est «sous contrôle», rassure Denormandie

    Le Figaro

  • "Génération Hirak": Zaki Hannache, défenseur des détenus d'opinion algériens

    AFP

  • A Mogadiscio, une jeune femme défie les stéréotypes au volant de son taxi

    AFP

  • La lumière du soleil transforme une chute d'eau en « cascade de feu »

    KameraOne

  • Le nouveau film Air France de consignes de sécurité à bord

    Le Figaro

  • Au CHU de Nice, "plus de 95 % d’occupation" et des patients de plus en plus jeunes

    AFP

  • «Le lien entre climat et sécurité est indéniable», selon Emmanuel Macron

    Le Figaro


  • Ça peut vous arriver : Julien Courbet hallucine en découvrant les dégâts occasionnés dans un appartement loué sur AirBnb
    Ça peut vous arriver : Julien Courbet hallucine en découvrant les dégâts occasionnés dans un appartement loué sur AirBnb


    Télé Loisirs


  • Rixe dans l'Essonne: «On n'avait jamais atteint ce niveau de gravité», réagit le maire de Boussy-Saint-Antoine
    «Depuis que je suis tout petit, je connais la culture de la confrontation entre ces deux quartiers», déplore Romain Colas, maire de Boussy-Saint-Antoine, «même si on n'avait jamais atteint ce niveau de gravité». Un adolescent de 14 ans est mort hier dans cette ville lors d'une rixe entre bandes de jeunes venues de villes voisines. «Une guerre de territoire» dont les forces de l'ordre ont bien du mal à anticiper les affrontements, reconnaît le syndicat Unité SGP FO Police.


    Le Figaro


  • Covid-19: le confinement fait la fortune d'un distributeur de puzzles
    Confinements et couvre-feux font le bonheur de Planet'Puzzles, un site de vente en ligne de puzzles qui parie sur la relocalisation de la production en France pour poursuivre sur sa lancée.


    AFP

VIDÉO SUIVANTE

Mais quel sera donc le prochain obstacle dans la lutte contre la propagation du coronavirus ? Le problème des stocks de seringues pourrait arriver dans les mois à venir, bien que les experts se veulent plutôt rassurant. Mais pour y faire face dès à présent, une innovation très intéressante a vu le jour au Canada.

Se faire vacciner sans se faire piquer

Technologies médicales internationales, une entreprise basée à Montréal, a créé un étrange appareil qui pourrait bien être présent partout dans le monde dans les mois ou les années à venir. Nommé Med-Jet H4, il s’agit d’une sorte de petit pistolet qui propulse un micro-jet du vaccin qui transperce la peau par les pores. Maurice Menassa, directeur des opérations, a détaillé le fonctionnement de cet outil au Journal de Montréal.

“Au lieu d’une aiguille qui perce la peau, c’est le vaccin ou le liquide lui-même qui sort comme un microjet qui est six fois plus petit qu’une aiguille. C’est lui qui perce la peau et qui se diffuse (…) Pour vous donner un exemple, c’est comparable à la trompe d’un moustique.”

Ce vaccin 2.0 n’est utilisable qu’une fois et semble très efficace. Il a déjà été testé avec plusieurs vaccins comme celui contre la grippe, sans problème notable, mais surtout il a été très apprécié par les patients. Une étude menée en 2017 par l’Université McGill montre que la très grande majorité des 80 personnes suivies ont préféré cela aux aiguilles traditionnelles.

Un appareil bientôt utilisé contre le Covid-19 ?

Si son efficacité et son côté pratique semblent incontestables, des études sont toujours menées sur ce produit. Mais il aurait déjà été validé par Santé Canada et dans le cadre du Programme d’immunisation du Québec. L’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) de son côté a fait de nombreux tests avec le Med-Jet H4 et tout semble correct.

Que ce soit avec le vaccin contre la grippe, comme avec celui contre la rougeole ou la rubéole, la réponse immunitaire est la même qu’avec un vaccin standard. Il y aurait un peu plus d’effets indésirables locaux, comme des rougeurs, mais moins d’effets systémiques, comme la fièvre ou la fatigue. Toutefois, l’ACMTS demande plus d’études avant une validation officielle. Cela pourrait donc devenir le vaccin de demain, mais il faudra encore un peu de patience avant de se passer des douloureuses aiguilles.

Source: Lire L’Article Complet