Dysgueusie : quel est ce trouble du goût et comment le traiter ?

Vous avez un goût désagréable dans la bouche et vous avez l’impression que vos sensations gustatives sont altérées ? Vous souffrez peut-être de dysgueusie. On fait le point sur les manifestations, le diagnostic et les traitements de ce trouble du goût.

Restez informée

On le sait : l’un des symptômes les plus évocateurs de la Covid-19 est l’agueusie, autrement dit la perte du goût. De nombreux patients touchés par une infection au coronavirus ont ainsi signalé ce phénomène, souvent associée à une perte de l’odorat, appelée anosmie. Mais les troubles du goût ne se limitent pas à l’agueusie : face à une diminution du goût, on parle d’hypogueusie et face à une altération du goût, on parle de dysgueusie.

La dysgueusie se caractérise par une sensation gustative erronée et désagréable. Bien souvent, elle est associée à un goût métallique dans la bouche, mais peut également se manifester par la présence d’un goût amer, salé ou sucré. La dysgueusie peut être temporaire ou de longue durée, selon ses causes.

Quelles sont les causes de la dysgueusie ?

Ce trouble du goût peut avoir diverses origines. Certaines maladies peuvent ainsi provoquer une dysgueusie, à savoir :

  • les infections buccales, telles que la gingivite
  • les infection des voies respiratoires supérieures
  • la paralysie de Bell
  • le reflux gastro-œsophagien (RGO)
  • la maladie de Crohn
  • le diabète
  • les carences nutritionnelles, notamment en vitamines ou en zinc
  • les cancers, notamment ceux des voies digestives

Des traitements médicamenteux peuvent également être en cause dans l’apparition de la dysgueusie. Parmi eux, on retrouve notamment :

  • certaines chimiothérapies
  • certains antibiotiques
  • certains antidépresseurs
  • certains diurétiques
  • certains antiépileptiques
  • certains antiparkinsoniens
  • certains antimycosiques

La radiothérapie favorise également l’apparition de la dysgueusie. Parmi les autres facteurs de risque, on retrouve également l’âge, ou encore la consommation de tabac et d’alcool. Autre cause possible de la dysgueusie : la grossesse. Certaines femmes enceintes peuvent ainsi voir leurs sensations gustatives s’altérer.

Dysgueusie : quels sont les symptômes de ce trouble du goût ?

La dysgueusie se manifeste par l’apparition d’un goût désagréable lors de la consommation de certains aliments ou de certaines boissons. Il peut s’agir d’un goût métallique, amer, sucré ou salé. Ces sensations gustatives peuvent même se manifester sans rien boire ni manger.

Comment diagnostiquer la dysgueusie ?

Au-delà de l’anamnèse, autrement dit l’interrogatoire concernant les antécédents médicaux du patient, ainsi que de l’examen clinique nécessaire au diagnostic de ce trouble du goût, d’autres examens peuvent s’avérer utiles. Parmi eux, on retrouve notamment la gustométrique chimique, qui consiste à faire goûter plusieurs saveurs afin d’évaluer le niveau de reconnaissance, et l’électrogustométrie, dont le but est d’évaluer le niveau de détection des saveurs grâce à un stimulus électrique.

Dysgueusie : quelles peuvent être les conséquences ?

Ce trouble du goût peut entraîner des troubles de l’appétit, en raison des sensations gustatives désagréables qui lui sont associées. Un phénomène qui n’est pas sans conséquence, car ce bouleversement alimentaire peut entraîner des carences.

Comment traiter la dysgueusie ?

Pour venir à bout de la dysgueusie, il convient dans un premier temps d’identifier les facteurs qui en sont à l’origine et de les prendre en charge. Certains traitements peuvent ensuite aider à lutter contre ce trouble du goût. Exemple : lorsque la dysgueusie est due à un traitement médicamenteux, des sprays buccaux faisant office de salive artificielle peuvent être prescrits.

Pour lutter contre la dysgueusie et ses conséquences, il est recommandé d’avoir une bonne hygiène dentaire et buccale, une alimentation variée et équilibrée, ainsi qu’une bonne hydratation. En fonction des goûts ressentis, des astuces peuvent être adoptées pour limiter l’altération des saveurs.

Vous ressentez un goût métallique ? Il est conseillé d’utiliser des ustensiles en bois et d’éviter d’acheter des aliments dans des contenants métalliques. Il est également recommandé de préférer les œufs, le poisson, la volaille ou encore la viande blanche à la viande rouge, dont le goût métallique est plus affirmé. Autre astuce pour cacher le goût métallique de certains aliments : jouer sur les épices, telles que le paprika ou le cumin.

En cas de goût acide, il est conseillé de limiter la consommation de certains aliments comme le yaourt, le vin, le fromage, le vinaigre, les câpres, les tomates ou encore les agrumes.

Sources : l’Institut Roi Albert II de cancérologie et d’hématologie des Cliniques universitaires Saint-Luc, Science Direct, le Manuel MSD.

A lire aussi :

⋙ Témoignage : “J’ai perdu le goût et l’odorat depuis presque un an”

⋙ Covid-19 : comment retrouver le goût et l’odorat après avoir été infecté par le coronavirus ?

⋙ Goût de fer dans la bouche : qu’est-ce que cela peut signifier ?

Source: Lire L’Article Complet