Êtes-vous hypersensible ? Faites le test

Des émotions qui nous submergent, des pensées qui se bousculent, des sens surdéveloppés… Difficile à mesurer, cette sensibilité extrême est souvent vécu comme une fragilité. Reste à tenter d’en faire une force.

Restez informée

On estime que 20 % de la population serait hypersensible, mais personne n’est d’accord sur la définition de ce terme. Certains parlent de sensibilité sensorielle accrue, lorsque d’autres mettent en avant leurs émotions à fleur de peau. Leur point commun : vivre intensément et se sentir différents, parfois incompris, et souvent en décalage.

Un cerveau en ébullition

Pour un hypersensible, même une étiquette de vêtement sur la peau peut être perceptible. Dans ces conditions, une conversation dans un restaurant bondé s’apparente à une épreuve ! Les sens sont exacerbés, le cerveau reçoit beaucoup d’informations et a besoin de davantage de temps pour tout traiter. Avec dix idées en tête qui renvoient vers cent autres, on a souvent du mal à suivre un seul objectif. L’hypersensibilité s’exprime aussi à travers des émotions démultipliées. En outre, certaines personnes captent aussi très intensément celles de leur entourage. Des chercheurs ont montré qu’elles auraient davantage de neurones miroirs, ces cellules impliquées dans l’empathie. D’où cette impression d’être très souvent « à vif ».

En faire un super pouvoir

Parfois honteux de ce qu’ils considèrent comme une faiblesse, beaucoup préfèrent étouffer cet aspect de leur personnalité. Coachs et psychologues conseillent au contraire d’en faire un atout. D’abord en comprenant qu’il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un trait de caractère. En s’accordant une pause au calme lorsqu’on se sent « trop rempli ». La méditation, le yoga ou une pratique sportive régulière peuvent aider à mieux gérer ses émotions sans les réprimer. Enfin, cette profonde empathie peut être mise au service des autres ou s’épanouir dans le domaine créatif.

Le saviez-vous ?

Il existe une association des hypersensibles de France (association-hypersensibles.fr), pour rompre l’isolement de ceux qui souffrent de cette situation. Elle leur permet de se rencontrer, d’échanger et, surtout, de créer ensemble des possibilités de s’exprimer à travers l’art.

Testez votre hypersensibilité en 1 minute

Cochez les affirmations qui vous concernent :

Je suis consciente des subtiles nuances de mon environnement.
L’humeur des autres me touche beaucoup.
Je suis extrêmement sensible à la douleur.
J’ai besoin de faire une pause au calme pendant les journées frénétiques.
J’ai une vie intérieure riche et complexe.
Le bruit me dérange.
Les arts et la musique suscitent en moi une émotion profonde.
Je suis une personne consciencieuse.
Je m’énerve facilement lorsque j’ai beaucoup à faire en peu de temps.
Je perds les pédales lorsque je dois faire plusieurs choses à la fois.
La faim provoque en moi une forte réaction et perturbe ma concentration.
Mes parents ou mes profs me considéraient comme sensible ou timide quand j’étais enfant.

Résultats :

Ce test, basé sur celui de la chercheuse et psychologue Elaine N. Aron, n’a qu’une valeur indicative et ne peut être tenu pour une preuve scientifique. Si vous cochez 8 cases, il est possible que vous soyez hypersensible. Une bonne raison de se pencher sur la question.

Lire aussi « Émotions, les explorer, les comprendre, ouvrage collectif (éd. Louie Media et Les Arènes) et Suis-je hypersensible ? Enquête sur un pouvoir méconnu, de Fabrice Midal (éd. Flammarion/ Versilio).

Source: Lire L’Article Complet